ratatouille

date : 1778 registre ancien : 6 registre moderne : 4 fréquence : 15

ratatouille

n.f.

qqchose qui ne vaut rien (en matière de bouffe?) ; mets mal préparé ; fricassée, mauvaise nourriture, ragoût ; ragoût grossier ; mauvaise nourriture, mauvaise soupe ANG : coarse stew

Synonyme : ragoût

Usage : militaire, guerre, général

1851 un autre industriel, ambulant aussi, le marchand de ratatouille (c'était le mot) et échangeait contre un peu de son ignoble nourriture le produit de ses vêtements 1851. Un corsaire au bagne - Mes pontons 1868 En sortant, si l'on s'était bien disputé, après avoir mangé de la ratatouille, il me disait d'un air convaincu : -Eh bien, nous n'avons pas trop mal dîné ? 1868. Notes d'Asselineau sur Baudelaire dans Baudelaire et Asselineau - Textes recueillis et commentés par Jacques Crépet et Claude Pichois 1930 Les portes-clés préparent leur ratatouille devant la porte de leur case. 1930. La vie des forçats 1861 Le reste regardait le cuisinier qui s'en servait alors pour bonifier sa ratatouille de pommes de terre ou de haricots. 1861. Le chemin de l'épaulette - Histoire de l'enrôlé volontaire 1861 Les plaisants n'avaient pas tardé à inventer un nom pour désigner ce ragoût [patates+lard/haricots], et le mot ratatouille, dont on fit par abréviation rata, se propagea rapidement dans l'armée où il est devenu proverbial pour indiquer une mauvaise chère. 1861. Le chemin de l'épaulette - Histoire de l'enrôlé volontaire <5 citation(s)>

De tatouiller, et ratouiller, formes expressives de touiller, et doublet possible de ratatiner, du rad. tat- (P. Guiraud) (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 388