poulailler

poulailler (tableau rapide)
poulailler Places situées en hauteur, au théâtre et dans les salles de spectacle (moins chères, populaires), amphithéâtre
date 1834
fréquence 16

poulailler

n.m.

Définition

Places situées en hauteur, au théâtre et dans les salles de spectacle (moins chères, populaires), amphithéâtre ANG : (henroost) peanut-gallery

registre moderne : 3

Usage : théâtre, comédie, chant, spectacle

Citations
1863 J'étais allée avec mon cousin Géromé aux Délass-Com, lui au parterre et moi au paradis ; même que nous nous sommes perdus… source : 1863. Le dernier jour d'un condamné
1885 J'monte les mômes au poulailler voir jouer l'drame ou l'vaudeville source : 1885. Belleville-Ménilmontant
2004 je me débrouillai après une queue interminable pour obtenir une place au poulailler. De là-haut, je pourrais surveiller l'affaire source : 2004. Jean sans terre

<3 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

POULAILLER, subst. masc. B. THÉÂTRE, fam. Galerie supérieure, très éloignée de la scène, où les places sont les moins chères. Synon. vieilli paradis. Le peintre qui siégeait aux stalles du bas, et l'étudiant en vareuse rouge qui nichait en haut, au poulailler, s'égosillèrent de plus belle (...), à la grande joie des spectateurs que la pièce ennuyait à mourir (HUYSMANS, Marthe, 1876, p. 16). [Dans le théâtre à l'italienne] la salle, axée verticalement, empilant ses étages, balcons et galeries, depuis le parterre jusqu'au poulailler, n'est plus conçue pour le spectacle (SERRIÈRE, T.N.P., 1959, p. 58). P. méton. Public qui occupe cette galerie. La bataille continue ainsi, entre les acteurs, un immense public de l'orchestre et des loges, qui applaudit, et tout le poulailler, qui veut à force de cris (...) faire tomber la toile (GONCOURT, Journal, 1865, p. 224) : 2. Quand j'avais dix-huit ans (...), les trépignements et les ovations que la Traviata déchaînait au paradis, me faisaient sourire et hausser les épaules. Je juge aujourd'hui que j'étais un nigaud et que le poulailler ne se trompait pas en cédant à cette musique ravissante. MAURIAC, Journal 3, 1940, p. 244. Étymol et Hist. 3. 1834 théâtre « galerie la plus élevée où se trouvent les places les moins chères » (LAND.); 1865 « les spectateurs qui occupent ces places » (GONCOURT, loc. cit.) (tlfi:poulailler) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).