Définition de : beauf

Définition

Français de base, franchouillard (péj.), vulgaire, gros con et moche, Français très moyen ; type social d'imbécile inculte et grossier ; vulgaire, brutal, pas artiste, pas raffiné, sans esprit

fréquence : 015
registre moderne : 5

synonyme : grossier, individu grossier, impoli, français, Français, métropolitain usage : général

Chronologie

1984 1990 1997 2001 2002 2002 2002 2003 2003 2003 2006 2007 2007 2008 2015

62425_beauf_sarko.jpg: 494x351, 35k (06 septembre 2017 à 01h39)

Citations

  • 2008 une « bande de beaufs » qui pavoisent avec la queue de David Crockett accrochée au rétro. source : 2008. Flic dans le 9.3
  • 2006 Il était toujours cool avec les filles, ni beauf ni micheton. Il savait les mettre à l'aise et ça se passait toujours bien. source : 2006. Fuck and forget - Journal de Pattaya
  • 2006 comme un beauf qui n'enlève pas le plastique des sièges de sa voiture neuve pour ne pas l'abîmer et mieux la revendre. source : 2006. Fuck and forget - Journal de Pattaya
  • 2003 les autorités locales, immortalisées à jamais en vingt-quatre images par seconde par un beauf très anglo-saxon en uniforme. source : 2003. L'industrie du sexe et du poisson pané
  • 2007 Dans les années quatre-vingt, on raillait les beaufs qui, affalés dans un sofa l'apéro dans une main et l'autre dans le calcif, ingurgitaient de la télé à foison. source : 2007. La gigue des cailleras

<5 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Abrév. de beau-frère ; dans le sens de Français con, d'après une BD de Cabu (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.