Définition de : sécher

sécher & sécher les cours ; sécher le boulot ; sécher l'école ; sécher le lycée v.tr.

Définition

Ne pas aller qqpart, être absent, éviter : en cours, à l'école, au travail

fréquence : 017
registre ancien : 7 registre moderne : 5

synonyme : absent usage : Argot scolaire, étudiant et des grandes écoles

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1878.

1896 1900 1920 1951 1954 1955 1957 1966 1984 1990 1993 1997 1998 1998 2003 2006 2008

Citations

  • 1900 Quant à l'école, faite par un caporal, je la séchais le plus souvent… source : 1900. Mémoires de Rossignol
  • 2008 Adam, il a séché son premier cours pour aller traîner, esquivant les formalités d'usage. source : 2008. Kiffer sa race
  • 2006 –Qu'ils fêtent l'Aïd, O.K., mais qu'ils en profitent pour sécher deux jours, ça s'fait pas. On se retrouve avec des classes de six, ça rime à quoi ? source : 2006. Entre les murs
  • 1966 Avec mon livre en main, j'étais un étudiant qui sort d'un cours ou qui le « sèche » pour cause de beau temps. source : 1968. Les barjots
  • 1955 In petto, je tiquai. Cet étudiant séchait les cours, selon toute apparence source : 1955. Fièvre au Marais
  • 1957 Il a séché le boulot, c'est tout. Donc, là où il est, et où qu'il soit, il n'a pas besoin d'argent source : 1957. Les eaux troubles de Javel
  • 2003 je ne sortais plus, je ne volais plus, je ne séchais plus, mais je ne travaillais pas mieux source : 2003. Dans l'enfer des tournantes
  • 1990 On est humaine, tellement humaine qu'il nous arrive de sécher un cours pour un après-midi de shopping source : 1990. Maîtresse détresse
  • 1984 Tu sais que tu me gonfles avec ton école… Tu peux pas sécher comme tout l'monde ? source : 1984. Ricky VII
  • 1998 Peu sportif […] je m'étais toujours arrangé pour « sécher » le parcours du combattant. source : 1998. Section Bordel

<10 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • 1878 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.