à la diable

à la diable (tableau rapide)
à la diable ■ N'importe comment, rapidement, mal, vite fait, sans soin ; faire avec insouciance, travailler mal, faire vite et mal ; ■ coiffé en hâte, à moitié
synonyme vite, rapidement, mal, pas bien
date 1735
fréquence 18

à la diable

& foutre à la diable ; faire qqchose à la diable ; être coiffé à la diable

locution

Définition

■ N'importe comment, rapidement, mal, vite fait, sans soin ; faire avec insouciance, travailler mal, faire vite et mal ; ■ coiffé en hâte, à moitié ALL : schlecht arbeiten

registre ancien : 4 registre moderne : 4

Synonyme : vite, rapidement, mal, pas bien

Citations
1795 on l'introduit, on offre à ses yeux une méchante table fabriquée à la diable, sur laquelle était une cruche ébrêchée, plus une bouteille qui servait de chandelier source : 1795 (an III). Almanach des prisons
1942 Généralement, il était peigné à la diable ; aujourd'hui, ses cheveux étaient partagés comme les miens par une raie à gauche source : 1942. L'ombre du grand mur
1905 Tes cheveux bruns massés à la diable sur la nuque par quelques épingles mal fichées source : 1905. Combats
1905 La tignasse brune tassée à la diable sur un front bas, se terminait, devant les oreilles, par de courts favoris soyeux source : 1905. Combats
2009 Elle était allongée sur son lit, dans un peignoir vert pâle, les cheveux longs coiffés à la diable source : 2009. Sang d'encre au 36
1899 Que voulez-vous que fasse la justice ? Elle fait une moyenne, et expédie un signalement à la diable ! source : 1899. Les Mémoires de M. Goron - De l'invasion à l'anarchie

<6 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

β) À la diable. À la manière du diable. − En toute hâte, à la va-vite. Je ne sais comment m'excuser du « mal fichu » de cette lettre écrite à la diable et d'arrache-pied (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1905, p. 105). Oh celui-ci est un zozo [le directeur de la Sûreté Générale], embauché à la diable, et qui ne connaît rien à la question (L. Daudet, Médée,1935, p. 128). − D'une manière désordonnée, négligée. Les cheveux noués à la diable, de beaux cheveux épais et noirs, mais qu'on devinait peu brossés (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Duchoux, 1887, p. 702). Une chemise lavée à la diable par un brosseur (Goncourt, Journal,1888, p. 790). 1735 elle est en coëffe à la diable (J.-B. Gresset, Le caresme impromptu et le lutrin vivant ds Trév. Suppl. 1752). (TLFi) /

Associé, à l'origine à la coiffure (peigné, coiffé à la diable) ? (gb) /

  • 1735, Gresset (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).