languefrancaise.net

définition : s'enticher de

s'enticher de
Idée d'attachement : aimer, avoir une préférence pour, tomber amoureux, s'éprendre de, prendre un goût exagéré pour qqun ou qqchose, se passionner pour ; être pris par, rempli de (maladie, croyances, préjugés, etc.)

s'enticher de & être entiché de

Idée d'attachement : aimer, avoir une préférence pour, tomber amoureux, s'éprendre de, prendre un goût exagéré pour qqun ou qqchose, se passionner pour ; être pris par, rempli de (maladie, croyances, préjugés, etc.)

↓ fréquence : 015 | registre moderne : 2

Citations
  • 1966 ils ne s'en étaient pas moins entichés de cette boîte, qui était celle, à leur connaissance, où il était le plus facile de « soulever des souris ». source : 1968. Les barjots
  • 1958 Mais le plus beau, c'est Louise qui va s'enticher de l'autre bon à rien. Tout ça à cause de son costume de velours et de son chapeau d'artiste. Et je te fais des lieues et des lieues le dimanche avec ma boîte de peinture et mon chevalet, comme si ça faisait bouillir la marmite. source : 1958. Chandeleur l'artiste
  • 1937 Ces simiesques ou fragiles matamores, tout entichés de préjugés bien rances source : 1937. Bagatelles pour un massacre
  • 1904 Je vous avouerai franchement, avec ça, que je me suis creusé le cerveau pour comprendre ce qui avait bien pu l'enticher à ce point de votre fils source : 1904. Les robes noires
  • 1756-1763 (vers) et se chargea de la faire guérir du mal dont elle était entichée [25/01/1760] source : 1756-1763 (vers). Paris sous Louis XV - Rapports des inspecteurs de police au roi

<5 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1756 1859 1899 1904 1930 1937 1945 1958 1966 1973 1998 2003 2007 2012 2015

Compléments