languefrancaise.net

définition : meg

meg
Dieu ; roi ; homme important ; maître, chef ; chef de police

Citations
  • 1881 quand un voleur avait fait un coup, quand la poche ronflait, toute sa bande se rendait au Lapin blanc, boire, manger, faire la noce aux frais du meg source : 1881. Mémoires de Monsieur Claude, chef de la police de sûreté
  • 1846 choyés, respectés par les gardiens eux-mêmes, entourés de prévenances par tous les autres employés, ils reçoivent, en outre, régulièrement des secours du meg, c'est-à-dire du chef de la police. source : 1846. L'intérieur des prisons […], par Un Détenu
  • 1872 Quel canon ils ont pessigné pour meg de la thierce [chef de la bande] ! source : 1872. Dictionnaire d'argot ou de jargue (7)
  • 1867 Le meg de la piaule est un vieux fourgue (Le maître de la maison est un recéleur). J'avais de la camelotte à lui solir (Des effets volés à lui vendre) ; on nous a faits marrons-mâles (Arrêtés nantis d'objets volés). Toute la tine a été enflaquée (Tout le monde a été pris). Quelle rafle ! source : 1867. Les Malfaiteurs
  • 1863 Prier ?… Je ne m'en rappelle plus !… Comment qu'faut s'y prendre ?… –Au nom du Père… –Au nom… –Du Père… –Du ?… Ah ! du meg… –Et du Fils… –Et du moucheron… source : 1863. Le dernier jour d'un condamné
  • 1914 La Moukère accourut, haletante, et elle tomba, épuisée, dans les bras de son homme : « Mon p'tit, … mon p'tit… Ça y est… On aboule le client… Ah ! mon beau… mon mâle… mon meg ! » source : 1914. In memoriam, dans Racaille et parias

<6 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1835 1846 1846 1863 1867 1872 1875 1878 1881 1900 1901 1901 1914 xxxx

Compléments