Définition de : néné

néné & nénets (pl.) ; nénais n.m.

Définition

Sein, mamelles

ALL : Busen
fréquence : 019
registre ancien : 7 registre moderne : 5

synonyme : seins usage : Argot érotique et de la sexualité, Argot du corps

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1821.

1862 1863 1887 1897 1899 1900 1902 1911 1917 1920 1921 1930 1933 1951 1960 1967 1981 2000 xxxx

6533.jpg: 610x435, 65k (06 juillet 2011 à 18h50)

Citations

<8 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

NÉNÉ, subst. masc. Pop., le plus souvent au plur. Sein de femme. Cette gorge douce continuait à se caresser contre de fraîches étoffes, à se blottir dans les dentelles et la femme continuait à sentir sa gorge exister dans son corsage, à penser: « Mes nénés, mes beaux fruits », à sourire mystérieusement, attentive à l'épanouissement de ses seins (Sartre, Nausée, 1938, p.171). Prononc. et Orth.: [nene]. Var. vieillies : nénais (Zola, Assommoir, 1877, p.723 ; Larch. 1880 ; France 1907) ; nénet (Lar. 19e-20e, Larch. 1880, Guérin 1892, France 1907). Étymol. et Hist. 1842 nénet (d'apr. Esn.) ; 1877 nénais (Zola, loc. cit.). Du rad. expr. nann-/nenn-/ninn-/no(u)nn- du lang. enfantin exprimant le rapport du nourrisson à la mère et à la nourrice. (TLFi) / néné n.m. non conv. CORPS "sein" - GR[85], fin 19e ; GLLF, 1900, Willy ; FEW (7, 5a), 1907, Lar. ; TLF, cit. Sartre nénet : GLLF, DFNC, TLF, GR[85], DArg., 1842 ; FEW, 1874, Lar. Forme d'approche : n n 1821 - « Au surplus, tu sauras que Laurence est faite à peindre, qu'elle a le plus joli bras et la plus jolie main qu'il soit possible de voir, qu'elle a la peau très blanche, et deux n[é]n[ais] placés admirablement bien [...] » Balzac, Corresp., I, 107 [les lettres entre crochets sont insérées par l'éditeur de 1960] (Garnier) - P.E. (BHVF) nais-nais - ø t. lex. réf. ; absent TLF. 1857 - « Un petit garçon de cinq ans disait à sa petite soeur : Cache donc tes nais-nais. La petite soeur lui répond : Tu montres bien les tiens, toi. » R. anecdotique, n° 3, 1er févr., 59 - P.E. (BHVF) nénais - FEW, DArg., 1867, Delv. ; TLF, 1877, Zola. av. 1861 - « Petite maman s'est fait des nénais avec du coton. » Gavarni, in Larchey, Les Excentricités du langage fr., 185 (R. anecdotique) - P.E (BHVF) /

De nenen = nourrice (AYN) / Probablt de la rac. onomat. nan- (→ Nanan) (GR) /

  • 1821, Balzac (Enckell, BHVF) / Fin XIXe ; nénet : 1842 (GR) / 1842, DHAF (TLFi)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.