Définition de : mataf

mataf & mataffe n.m.

Définition

Matelot

fréquence : 019
registre ancien : 7 registre moderne : 7

synonyme : marin, matelot usage : Argot des marins et de la marine, Argot militaire

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1908.

1935 1937 1937 1948 1950 1953 1954 1954 1956 1960 1965 1969 1977 1979 1982 1988 1994 1998 2003

Citations

  • 1965 Je n'avais pas fait deux kilomètres que je rattrape une bande de flics. « Où que tu vas, le mataf ? » qu'ils me demandent. « Je suis en règle, que je réponds. Je vais dans le Loir-et-Cher, ordre du préfet. Et vous autres, les flicards, où que c'est que vous allez ? Défendre la France ? C'est pourtant pas dans les habitudes de votre corporation !… » source : 1965. La débâcle
  • 1982 Célibataire endurci, ancien mataf, Jombard n'avait pas de préjugés. Pour lui, en ces endroits particuliers se trouvaient simplement réunies trois possibilités : boire un pot, voir de jolie filles, s'en choisir une, si le coeur lui en disait, contre espèces sonnantes et trébuchantes. source : 1982. La vapeur
  • 1953 Laisse une place à côté de moi. C'est le mataffe qui se met là. Il a été s'en jeter un. Les premières gorgées d'eau chaude avalées, le retardataire arriva. Un treillis marin luisant de cambouis, une gueule boucanée. source : 1953. Misère du matin
  • 1937 Les « matafs » s'assoient bruyamment dans les longues rangées de tables recouvertes de zinc aux multiples inscriptions et dessins. source : 1937. Sous le col bleu
  • 1935 L'apprentissage du métier de « mataf » commence, dur et inflexible. Dans la Marine, la vie n'est pas toujours rose comme dans les chansons. source : 1935. Fortes têtes à pompon rouge
  • 1956 Avec les matafs, dès qu'ils sont un peu pafs, vaut mieux planquer son pèze source : 1956. Marie la française
  • 1950 Ah, pouffiasses de mon coeur, filles à matafs, à dockers, à bicots, à sidis, à nègres, à gnacoués, en avez-vous connu de ces hommes qui suaient la peine, l'effort, la crève, la fièvre source : 1950. Ainsi soit-il
  • 2003 Le mataf avait été englouti par les eaux, laissant flotter en surface les mille morceaux éparpillés de son rafiot. source : 2003. L'industrie du sexe et du poisson pané

<8 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

MATAF, subst. masc. Arg. Matelot. T'aimes mieux des furoncles aux fesses ?... Alors bon ! Dans la cavalerie !... En fourrageur ! Nom de Dieu !... Dans les petits matafs ça te dit rien ? (Céline, Mort à crédit, 1936, p.694). Je ne le vois pas s'incliner devant Mme de Lindigné en présentant: « Mon frère, le mataf ! » (H. Bazin,Mort pt cheval, 1949, p. 148). Prononc.: [mataf]. Étymol. et Hist. 1908 (Esn.). Prob. issu, par substitution de suff., de matelot*. Un rapprochement avec matafion « petit cordage servant à attacher les petites pièces sur une galère » (dep. 1659 d'apr. FEW t.23, p.96a), empr. à l'ital. matafione « id. » (dep. le XVes. ds Batt., d'orig. inc.) fait difficulté du point de vue sém. Un fr. matafian « matelot » (ca 1880) n'est att. que par Esn. (tlfi:mataf)

  • De matafian (v. 1880), de l'ital. matafione « garcette » (GR)
  • Prob. issu, par substitution de suff., de matelot*. Un rapprochement avec matafion « petit cordage servant à attacher les petites pièces sur une galère » (dep. 1659 d'apr. FEW t.23, p.96a), empr. à l'ital. matafione « id. » (dep. le XVes. ds Batt., d'orig. inc.) fait difficulté du point de vue sém. Un fr. matafian « matelot » (ca 1880) n'est att. que par Esn. (TLFi)
  • 1908, DHAF (TLFi) / 1908 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.