languefrancaise.net

vidé (définition)

vidé
Exclu, renvoyé ; à la porte (mis) ; être mis à la porte, être renvoyé ; jeté, poussé ; être jeté dehors ; être éjecté de qqchose (sens propre)

$LinkAlt

vidé & être vidé

Exclu, renvoyé ; à la porte (mis) ; être mis à la porte, être renvoyé ; jeté, poussé ; être jeté dehors ; être éjecté de qqchose (sens propre)

↓ fréquence : 017 | registre moderne : 6

Citations
  • 1935 Tous les matins, cent hommes font queue devant l'infirmerie. Ils sont vidés avec bonne engueulade, car le docteur a des ordres, la maladie n'entre pas à bord du Mirabeau. source : 1935. Mer Noire
  • 1945 René vient de chahuter Fresnay et a été vidé par la police. source : 1945. Mon journal depuis la Libération
  • 1918 « Vidé » cependant par un terrible médecin […] source : 1918. Loin de la rifflette
  • 1921 Alors, bien sûr, à force d'être vidé à toutes les portes, bousculé par les costauds, par les bien-portants… source : 1921. La boue
  • 1936 Hier, à Florina, un Russe veut monter en lapin dans une sanitaire déjà pleine. Le Russe est vidé. Il se relève et tire deux coups de fusil sur la voiture. source : 1936. Hajde Prilep. Journal d'un poilu d'Orient
  • 1974 Et encore, il doit se méfier, ce pauvre mari, il sera vidé sans préavis dès qu'il aura cessé de faire rire. source : 1974. Le roman d'un turfiste

<6 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Merci.

1908 1917 1918 1918 1919 1921 1927 1935 1935 1935 1936 1945 1947 1947 1953 1955 1974

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments