ventrebleu !

ventrebleu ! (tableau rapide)
ventrebleu ! Juron
date 1552
fréquence 11

ventrebleu !

& ventre-bleu !

interj./juron

Définition

Juron

Citations
1726 Ah ! ventrebleu… Mon Prince, ne laissons pas échapper une si belle occasion. source : 1726. Les pèlerins de la Mecque
1852 Feu sur toute la ligne, ventrebleu ! source : 1852. Soufflez-moi dans l'oeil
1842 Corbleu ! ventrebleu ! sacrebleu ! morbleu ! jarnibleu ! têtebleu !… nom d'un petit bonhomme !… source : 1842. Une faction de nuit (esquisse mêlée de couplets)
1846 Et pourrait-il être possible, ventrebleu ! s'exclama le capitaine en singeant la plus grande surprise source : 1846. Les chauffeurs du Nord
1790 Ventrebleu ! tu n'es pas malheureuse. source : 1790. Le courrier extraordinaire des fouteurs ecclésiastiques, ou Correspondance intime, secrète et libertine de quelques prélats de qualité, de plusieurs prêtres paillards et d'un certain nombre de prestolets luxurieux
1826 ces Messieurs se sont permis de quitter l'uniforme pour aller faire les Mirliflors ; danser des contredanses, ventrebleu ! des militaires, des chasseurs en escarpins, s'amusant à valser, à danser… source : 1826. Salle de police. Tableau militaire, en un acte, mêlé de vaudevilles, à l'occasion de la Saint-Charles, représenté pour la première fois, à Paris, sur le théâtre de la Gaité, le 4 novembre 1826

<6 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

VENTREBLEU, interj. Vieilli. [Juron fam. exprimant la surprise, l'étonnement, l'indignation] Synon. diantre, (que) diable (v. diable1), nom de nom, morbleu, palsambleu, sapristi. On t'a chassé du collège (...) eh bien! il faut partir (...) sans attendre tes huit jours... Tu n'es pas une cuisinière, ventrebleu ! (A. Daudet, Pt Chose, 1868, p. 140). C'est un Flamand, et ce qui est extraordinaire pour un Flamand, il se met en colère. Et quand il y est, ventrebleu les vitres tremblent (Bernanos, Lettres inéd., 1904, p. 1725). Prononc. et Orth.: [vɑ ̃tʀ əblø]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. Ca 1440 ventre beu! (Miracles de Ste Geneviève, éd. C. Sennewald, 2203); ca 1480 ventre bieu! (G. Coquillard, Monologue du puits ds Œuvres, éd. M. J. Freeman, p. 303). Formé de ventre* et bleu*, altér. euphémique de ventredieu, fin xives. par le ventre Dieu (Deschamps, Poés. mss., fo32 ds Littré). Fréq. abs. littér.: 15. Bbg. Quem. DDL t. 12. (tlfi:ventrebleu) /

  • ventrebleu ! interj. JURON - FEW (14, 251a), PR[73], 1552 ; L, Mol. ; TLF, ø d. ventrebieu ! - FEW, L, Villon ; TLF, v. 1480, G. Coquillard ; DG, 15e, Franc Archier.
    • 1496 - «LE BOITEUX. Et rien, rien ; / Je suis plus legier qu'une plume, / Ventrebieu !» A. de la Vigne, Moralité de l'aveugle et du boiteux, in Fournier, Le Théâtre fr. avant la Renaissance, 159 (Sanchez) - P.E. (bhvf:ventrebleu) /

De ventre, et bleu, euphém. pour Dieu (GR) /

  • 1552 (mais : ventre-Dieu, ventredieu, XIV-XVe) (GR) / Milieu XVIe (Enckell, Dict. des jurons) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).