Définition de : mignon

mignon & mignonne n.

Définition

Jeune homosexuel ; ami

fréquence : 015

synonyme : homosexuel, sodomite, pédéraste usage : Argot de l'homosexualité masculine et féminine

Chronologie

1773 1789 1790 1791 1855 1862 1892 1899 1901 1929 1930 1948 1952 1978 2012

Citations

  • 1773 Ce goût n'est point si ridicule : / Hylas fut le mignon d'Hercule ; / Socrate brûla, nous dit-on, / Pour Alcibiade et Phédon source : 1773. Les Plaisirs du Cloître
  • 1952 Le mot est faible. Il est tout ce qu'il y a de mignonne source : 1952. Une fille du tonnerre
  • 1930 Adroit, le cuisinier invite à manger quelques fiers-à-bras, lesquels invitent leurs mignons. source : 1930. La vie des forçats
  • 1930 Les uns s'adaptent aux moeurs du bagne dès leur arrivée, comme l'abbé incendiaire, qui avait toujours un mignon sur ses genoux, et, fait plus grave, mettait au pillage, pour payer ses passions, la pharmacie où il était employé. source : 1930. La vie des forçats
  • 2012 Sûrement un de ses mignons, trancha Glacier qui utilisait souvent un langage recherché et des mots désuets. –Tu veux dire une de ses petites tarlouzes, je suppose ? source : 2012. Des clous dans le coeur

<5 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.