Définition de : enfiler

enfiler (tableau rapide)
enfiler Prendre (une voie, un chemin, etc.) ; aller vers ; fuir, prendre la fuite, s'enfuir par une rue détournée ; faire fausse route ; franchir la porte
synonyme fuir, s'enfuir, se sauver, s'échapper, s'évader
fréquence 012

enfiler

& enfiler la venelle ; enfiler le chemin de ; enfiler la porte ; enfiler la lourde

v.tr.

Définition

Prendre (une voie, un chemin, etc.) ; aller vers ; fuir, prendre la fuite, s'enfuir par une rue détournée ; faire fausse route ; franchir la porte

Synonyme : fuir, s'enfuir, se sauver, s'échapper, s'évader

Citations
1957 Elle enfile la lourde qu'elle claque derrière elle, en faisant résonner rageusement ses hauts talons. source : 1957?. Dix ans de frigo / edit
1648 Et si l'on vous descouvre, enfilez la venelle source : 1648. L'intrigue des filous / edit
1624 Enfilons la venelle, mais viste, sur peine de laisser chacun une oreille en parade attachée à ma porte, et un bras sur le pavé pour le moins source : 1624. Les ramonneurs / edit
1757 En sortant de Couvé, nous enfilâmes bien le chemin qui était sur la gauche source : 1757. Mémoires d'un galérien du Roi-Soleil / edit
1757 Mon Gasconnet, toujours alerte, profitant de cette occasion si favorable à sa liberté, flanque un robuste soufflet à ce valet pour l'ôter de son passage, et enfile cette porte comme un éclair. source : 1757. Mémoires d'un galérien du Roi-Soleil / edit
1847 pendant ce temps, mon filou s'empare de tout ce qui est à sa convenance, enfile la porte et court encore. source : 1847. (Les moyens de se mettre en garde contre les filous), dans Dictionnaire d'argot, ou la langue des voleurs dévoilée, contenant les moyens de se mettre en garde contre les ruses des filous / edit

<6 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • Cité dans (FUR) / Cité dans Oudin, Curiosités / Cité dans AF1762 / Cité dans Littré : citation Régnier, Sat. XI & La Font. XII,17 / XVIe mais encore chez A. France (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

créer 59151 +Bob +Move +Régénérer

  • 177854 Alors il se mit en devoir d'enconner ; mais, ô prodige ! Comme il enfiloit la route canonique, un effroyable son de cornet partit de dessous le lit
  • 177853 le ventru Théodore étoit dans la chambre, qui s'annonça ainsi : bonjour ma couillardine ; viens me baiser. Je suis en train aujourd'hui, oui, je sens, au feu divin qui ci
  • 177852 Le lendemain, s'étant muni d'un cornet à bouquin, il devança le pénaillon chez sa dulcinée, la foutit d'abord ; et sachant le moment où sa révérence alloit entrer, il s'a
  • 177851 Je t'apporte, miraculeuse beauté ! le fruit de mes épargnes, et un vit digne du généralat, pourras-tu le refuser ? Quelle est la putain qui, en entendant une pareille har
  • 177850 avoit été abandonnée par un garde-du-corps, depuis l'époque où ces satellites de la cour avoient été contraints de déloger sans tambours ni trompettes, et de fuir devant
Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :