¶ nettoyé

  • nettoyé
    • ■ Être tué, anéanti (éventuellement avec destruction du corps) ; tué dans ses retranchements à la grenade ; condamné à mort ; ■ être à l'agonie, près de la mort, se sentir mourir, être perdu ; être fatigué, exténué ; être éliminé (?)
    • fréquence : 017
    • id : 7408

nettoyé & être nettoyé

Définition

■ Être tué, anéanti (éventuellement avec destruction du corps) ; tué dans ses retranchements à la grenade ; condamné à mort ; ■ être à l'agonie, près de la mort, se sentir mourir, être perdu ; être fatigué, exténué ; être éliminé (?)

fréquence : 017
registre moderne : 7

synonyme : mourir, fatigué, fatigue, tué / être (peine de mort, assassiné, guerre)

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1844.

1870 1894 1900 1901 1911 1915 1917 1929 1932 1935 1945 1953 1953 1955 1958 1960 1981

Citations

  • 1935 Toi, tu es dangereux, et quand un mouchard t'auras entendu parler de mutinerie, tu seras nettoyé illico. source : 1935. Mer Noire
  • 1935 Ils savent y faire, les mitrailleurs de l'Altaïr. En un clin d'oeil, les fugitifs sont nettoyés, c'est-à-dire que le quai est jonché de leurs cadavres. source : 1935. Mer Noire
  • 1958 Faut dire que, dans ces climats-là, un homme qui ne fume pas est nettoyé en huit jours à cause des moustiques. source : 1958. Chandeleur l'artiste
  • 1932 Comment qu'il est mort ? –Il a pris un obus en pleine poire, mon vieux, et puis pas un petit, à Carance que ça s'appelait, dans la Meuse. On n'en a pas retrouvé ça du gars, mon vieux ! […] Nettoyé, je te dis, qu'il a été… source : 1932. Voyage au bout de la nuit (Seul manuscrit)
  • 1960 Les hommes avaient cependant repris la position, trou après trou, à la grenade. À quatre heures du matin, le dernier Viet qui se trouvait terré au bord du cratère de la mine avait été nettoyé source : 1960. Les Centurions
  • 1953 Le jour où il s'est mis à compter ses jours de chaînes, crac ! le lendemain même il a été nettoyé ! source : 1953. Quartier des fauves
  • 1917 –Un éclat dans la tête… Nettoyé du coup source : 1917. La prise de Combles
  • 1929 tu seras nettoyé en trois jours. Je sais ce que je dis, j'étais garçon d'hôpital. Ce qu'ils en ont tué, des malheureux ! source : 1929. Je suis un geux
  • 1915 En ce moment, nous sommes à la merci de la première balle venue… On rêve, on est heureux, puis fsss !… c'est fini, on est nettoyé. source : 1915. Les poilus de la 9e
  • 1911 la Pitié, l'oustot [… ] où on l'aura menée cette fois parce que ma condamnance lui a cassé l'estomac… Pauvre viocque, tout de même !… Ce n'est pas juste, nom de Dieu, qu'elle soit sur le flanc, à cause de son fiston est nettoyé ! source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1945 « Ma chenille droite a besoin d'être retendue, je l'ai bien senti tout à l'heure pour grimper le talus ; tiens ! un jeton, ici : c'est un antichars ; ah ! voilà pourquoi mon moulin ne faisait plus le même bruit depuis un moment : plus de pot d'échappement, nettoyé par un obus ! » source : 1945. Quelques-uns des chars. 1939-1940

<11 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

[Le compl. d'obj. dir. désigne une pers.] Anéantir, supprimer, tuer. Synon. liquider. Il a été nettoyé par un obus. L'infanterie, quand elle marchera, croira ne trouver que des déchets de matériel et une garnison nettoyée ou tellement réduite et bouleversée qu'elle sera incapable d'une défense (Bordeaux, Fort de Vaux, 1916, p.84). Vous savez la nouvelle? L'aviation a enfin pu donner. −Oui, mille avions ! −Ils sont nettoyés. −C'est la fin (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 12). Fam. [Le compl. d'obj. dir. désigne une pers.] Anéantir, épuiser, laisser sans réaction, tuer. Le pauvre diable n'a pas eu de chance. On l'avait mis dans la salle des fiévreux, et il y a gagné la fièvre typhoïde. Ça l'a nettoyé en trois jours (Courteline, Train 8 h 47, Mal de gorge, 1886, iii, p. 164): 2. ... il était devenu en fer, tant il s'était frotté aux outils. D'ailleurs, elle avait raison: un monsieur qui n'aurait jamais forgé un rivet ni un boulon, et qui aurait voulu faire joujou avec son marteau de cinq livres, se serait collé une fameuse courbature au bout de deux heures. Ça n'avait l'air de rien, mais ça vous nettoyait souvent des gaillards solides en quelques années. Zola, Assommoir, 1877, p. 530. 6. 1844 pop. «éliminer en tuant» (Dict. complet [anonyme] d'apr. Esn.). (tlfi:nettoyer)

  • 1844, Esnault (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.