Définition de : franc

  • franc
    • Sûr, sans risque ; il n'y a pas de danger, sans péril, sûr ; > facile ; bien, sans souci, agréable ; bon, à conseiller, sérieux ; dangereux, risqué?
    • fréquence : 017
    • id : 13946

franc & franche (fém.) ; c'est franc ; c'est franc ! ; c'est pas franc ; être franc adj.

Définition

Sûr, sans risque ; il n'y a pas de danger, sans péril, sûr ; > facile ; bien, sans souci, agréable ; bon, à conseiller, sérieux ; dangereux, risqué?

ALL : das ist gefahrlos
fréquence : 017
registre ancien : 9 registre moderne : 9

synonyme : sûr, sans danger

Chronologie

1882 1888 1898 1900 1901 1911 1915 1917 1920 1921 1922 1933 1935 1949 1951 1955 1965

Citations

  • 1955 il ne courrait aucun risque du côté poulaga. Ma piaule était franche. source : 1955. Mollo sur la joncaille
  • 1955 Enfin, elle a tiré les verrous de la lourde qui devait donner sur le boulevard. Maintenant il s'agissait de savoir si la rue était franche et saine. source : 1955. Mollo sur la joncaille
  • 1965 Non, ce qu'il fallait faire, c'est du collectif, tout le monde ensemble, mais ça, c'était pas possible avant le 25. Après le 25, c'était franc, les gardes mobiles ils ne pensaient qu'à cavaler eux-mêmes au lieu de te cuisiner sur l'endroit où il pouvait bien être, ton régiment. source : 1965. La débâcle
  • 1898 Généralement, c'est à la « salle de repos » qu'elles vont se faire taper dans les baguettes. « Là, c'est franc ; on peut marcher toute la nuit. » source : 1898. Les criminels
  • 1935 C'est franc. Pas de concierge, pas de chien source : 1935. Moi, le Dab, souteneur !
  • 1933 D'ailleurs, il y a des trains où on est franc [pas de contrôleur]. Suffit de les connaître. Tiens, prends le train de 1 h. 5 pour Nice, ou à Nice le train de 5 heures pour Marseille, et je paie une bouillabaisse si tu es dérangé. source : 1933. Les bars des mauvais garçons
  • 1900 Dans la rue, à chaque instant il me montrait un étalage, me disant « vas-y c'est franc ». source : 1900. Mémoires de Pierre S. voleur
  • 1900 Je me souvins d'une maison que Julien m'avait indiquée comme étant franche, située 3 rue Saint-Fiacre. source : 1900. Mémoires de Pierre S. voleur
  • 1882 Pas d'exercice demain, c'est franc ! source : 1882. Petit lexique à l'usage des réservistes, dans Manuel du Parfait Réserviste
  • 1921 Longez l'mur, mon lieutenant, crainte de la gadouille… Une fois tourné l' coin d' la maison, la lune éclaire en plein : c'est franc. source : 1921. La boue
  • 1888 C'est franc, ici, y a pas d'erreur ! Pas de colon, pas d'lieutenant-colon ! c'est rien que le dépôt, ici ! source : 1888. Le train de 8 h. 47
  • 1922 Il doit avoir un pétard. –Probable, dit le môme Marmouset, il me l'a mis sous le blair l'autre jour. –Alors, c'est pas franc. source : 1922. Au Lion Tranquille
  • 1911 le franc-pilois de la République […] t'accordera ton redam […] Ne t'emmoutarde pas : c'est franc, il n'y a pas de deuil, que je te dis… source : 1911. Le journal à Nénesse

<13 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.