languefrancaise.net

définition : débander (depuis 1690)

débander
■ Perdre son érection, > perdre son excitation (femme) ; ■ (fig.) faiblir ; ≠ bander toujours, baiser toujours

débander & redébander ; ≠ ne pas débander (1690) #verbe intr.

■ Perdre son érection, > perdre son excitation (femme) ; ■ (fig.) faiblir ; ≠ bander toujours, baiser toujours

↓ fréquence : 028 | registre ancien : 7 | registre moderne : 7

Citations
  • 1977 Minuit jusqu'à sept heures du matin, j'ai pas débandé de dessus, pas décollé de dessus ! Oh ! elle m'a montré un tas de trucs, comment elle m'a sucé et tout ça. Oh ! elle suçait bien ! source : 1977. Une vie de cheval
  • 2009 Pour débander il fallait penser cimetière, enterrement, cadavres en décomposition. source : 2009. Le Ciel sur la tête
  • 1989 je suce sa queue molle. Je déboutonne son pantalon pour dégager ses couilles. Sous le slip, le vieux porte une ceinture herniaire en cuir, je m'accroche au cuir, ma bouche fait grossir la queue molle, je baisse mon jean et mon slip, je conduis la queue du vieil édenté entre mes fesses. Elle débande, je la suce, elle décharge dans ma bouche source : 1989. Képas
  • 1792 Les propos de ce jean-foutre n'étaient nullement lubriques ! Aussi, m'ont-ils fait débander promptement source : 1792. La journée amoureuse ou les Derniers Plaisirs de M..-A.. Comédie en trois actes, en prose
  • 1748 Ah ! bordel ! s'écria tout à coup la connaisseuse Dupuis, je crois que tu débandes… Chien, si tu me faisais un pareil affront… source : 1748. Thérèse philosophe, ou Mémoires pour servir à l'histoire du Père Dirrag et de Mademoiselle Eradice
  • 1790 Fout-on une femme d'une figure commune, le dégoût se met de la partie, et le plaisir est fort peu de chose ; trouve-t-on un con vaste, on lime une heure, on s'éreinte, et l'on finit par débander, sans décharger. source : 1790. Les petits bougres au manège
  • 2006 Je ne vais pas tenir longtemps sous cette torture. Je ferais mieux de cracher avant de débander. source : 2006. Fuck and forget - Journal de Pattaya
  • 1950 Celui-ci, à la vue du repoussoir qui veillait sur les destinées d'Agnès, débanda, et, prenant ses jambes à son cou, décampa comme un voleur. source : 1950?. La Nonne
  • 1950 Je ne débande pas depuis que je pense à elle, fit Alain entre ses dents. source : 1950?. La Nonne

<9 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1690. Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Merci.

1738 1741 1748 1752 1773 1784 1790 1790 1791 1792 1863 1863 1893 1900 1920 1921 1950 1951 1952 1976 1977 1979 1980 1989 1999 2003 2006 2009

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments