Définition de : chiner

chiner & chiner qqchose à qqun v.tr.

Définition

Mendier, quêter, demander ; emprunter, se faire donner ; (demander à qqun de venir avec soi, inviter qqun)

fréquence : 014
registre ancien : 7

synonyme : mendier, quêter, demander usage : mendiant, mendicité, gueuserie

Chronologie

1899 1900 1918 1919 1920 1927 1937 1951 1965 1969 2009 2011 xxxx xxxx

Citations

  • 1965 Celui-là, il a beau chiner des clopes, il est encore prêt à parier qu'il le fera sécher un jour, son linge, sur la ligne Siegfried ! source : 1965. La débâcle
  • 1969 Il a trouvé moyen, avant de partir, de « chiner » un paquet de coton pour sa trousse de pansement personnelle source : 1969. Perdus dans le djebel
  • 1937 Comme ce terrien vient de « tirer deux ans en Chine » sur les eaux du Yang-Tsé, vous pensez bien que ce fleuve alimente toutes ses fades palabres. On l'appelait « la Chine » pour ça et pour d'autres motifs plus communs, par exemple les cigarettes qu'il « chinait » constamment aux uns et aux autres. source : 1937. Sous le col bleu
  • 1919 À mon retour, je « chinerai » tout le tabac du groupe pour lui en envoyer une petite caisse source : 1919. Souvenirs d'un pilote aviateur
  • 1927 Quand Henri les Petits Pieds est venu chiner la mouzingue à l'entiflage, j'ai tout de suite dit oui… source : 1927. Maisons de société - Choses vues
  • 2011 Surveillant, vous pourriez essayer de chiner un peu de sucre ? –Je vais voir si je peux vous trouver ça. source : 2011. Dans la peau d'un maton

<6 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.