languefrancaise.net

chiner (définition)

chiner
Mendier, quêter, demander ; emprunter, se faire donner ; (demander à qqun de venir avec soi, inviter qqun)

$LinkAlt

Citations
  • 1965 Celui-là, il a beau chiner des clopes, il est encore prêt à parier qu'il le fera sécher un jour, son linge, sur la ligne Siegfried ! source : 1965. La débâcle
  • 1969 Il a trouvé moyen, avant de partir, de « chiner » un paquet de coton pour sa trousse de pansement personnelle source : 1969. Perdus dans le djebel
  • 1937 Comme ce terrien vient de « tirer deux ans en Chine » sur les eaux du Yang-Tsé, vous pensez bien que ce fleuve alimente toutes ses fades palabres. On l'appelait « la Chine » pour ça et pour d'autres motifs plus communs, par exemple les cigarettes qu'il « chinait » constamment aux uns et aux autres. source : 1937. Sous le col bleu
  • 1919 À mon retour, je « chinerai » tout le tabac du groupe pour lui en envoyer une petite caisse source : 1919. Souvenirs d'un pilote aviateur
  • 1927 Quand Henri les Petits Pieds est venu chiner la mouzingue à l'entiflage, j'ai tout de suite dit oui… source : 1927. Maisons de société - Choses vues
  • 2011 Surveillant, vous pourriez essayer de chiner un peu de sucre ? –Je vais voir si je peux vous trouver ça. source : 2011. Dans la peau d'un maton

<6 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Merci.

1899 1900 1918 1919 1920 1927 1937 1951 1965 1969 2009 2011 xxxx xxxx

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments