brinquebaler

brinquebaler (tableau rapide)
brinquebaler Être secoué, s'agiter ; se déplacer (en désordre) ; transporter
date 1835
fréquence 014

brinquebaler

& brinqueballer ; bringuebaler

Définition

Être secoué, s'agiter ; se déplacer (en désordre) ; transporter

registre ancien : 3 registre moderne : 3

Citations
1949 On a brinquebalé comme ça d'un bâtiment vers un autre sous le déversement des gouttières… source : 1949. Casse-pipe
1937 Enfin vraiment un curieux mélange… Je le bigle de quart… encore un peu… comme ça tout en brinquebalant… Les pavés sont abominables source : 1937. Bagatelles pour un massacre
1904 Son long corps tout nu brinqueballait sous un gandoura immonde, aux reflets huileux source : 1904. Pepete le bien-aimé
1967 Il se tassa entre deux fûts de fuel qui bringuebalaient, en équilibre instable. source : 1967. Face d'Ange et la conférence
1915 d'un coup de rein il remonta son sac, dont la marmite et la pelle brinqueballèrent source : 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
1916 Dans la nuit, nos caissons, qui brinquebalent, font pour nos oreilles un bruit vague de canonnade. source : 1916. Avec une batterie de 75. Ma pièce. Souvenirs d'un canonnier. 1914

<6 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • Renforcement expressif de brimballer (GR)
  • 1835 pour bringuebaler (mais : brinquebaler, 1853) (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).