languefrancaise.net

définition : cabotinage

cabotinage
Faire l'acteur ; épate ; jeu de séduction exagéré ; action de jouer la comédie, de cabotiner ; faire du mauvais théâtre ; ce qui est faux, pour épater, pour se faire valoir

cabotinage #nom masc.

Faire l'acteur ; épate ; jeu de séduction exagéré ; action de jouer la comédie, de cabotiner ; faire du mauvais théâtre ; ce qui est faux, pour épater, pour se faire valoir

↓ fréquence : 022

Citations
  • 1899 le cabotinage spécial des escarpes est parfois tenté par les mots crânes et les attitudes cyniques de ceux qui savent mourir source : 1899. Les Mémoires de M. Goron - De l'invasion à l'anarchie
  • 1888 On y sentait l'inconscient cabotinage, artistique, d'ailleurs, d'une population aimant le spectacle, et qui s'y amusait source : 1888. Césarine
  • 1935 J'ai eu la croix de guerre, et je l'ai jetée à l'eau. Non par cabotinage, pour épater les camarades ; les camarades, eux aussi, ont jeté leur croix de guerre à l'eau. source : 1935. Mer Noire

<3 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1859 1888 1896 1899 1899 1900 1902 1912 1914 1916 1918 1930 1935 1937 1943 1957 1969 1976 1979 1997 xxxx xxxx

Compléments