languefrancaise.net

définition : s'en tamponner le coquillard (depuis 1878)

s'en tamponner le coquillard
Indifférence, se moquer de qqchose, s'en moquer ; (à mourir de rire)

Citations
  • 1910 Dans tous les cas, vous allez me faire perdre beaucoup d'argent !… –Ça, je m'en tamponne le coquillard ! source : 1910. Contes de l'étape
  • 1952 La patronne, c'était une autre musique. Elle arrêtait pas de rouspéter après son bonhomme qui s'en tamponnait gentiment le coquillard. source : 1952. Émile et son flingue
  • 1917 la route je m'en contref..., je m'en tamponne le coquillard ! source : 1917. Chignole (la guerre aérienne)
  • 1947 qu'est-ce que tu veux qu'j'y comprenne, moi qui m'ai jamais occupé de politique ? Et puis j'te dirai que j'm'en tamponne le coquillard, d'la politique. J'suis venu parce qu'on m'a dit qu'il y aurait moyen de faire du flouze. source : 1947. Fleur-de-Poisse
  • 1928 Je suis le père du gosse, c'est ça qu'est le principal, je pense… Tout ce que tu me racontes d'autre, je m'en tamponne le coquillard… source : 1928. La racaille
  • 1979 Et les beaux esprits de ce temps s'en tamponnaient le coquillard énormément… source : 1979. Le désert de l'Iguane
  • 1989 Je me suis envoyé le restant de meuka en me disant qu'elle pouvait crever la gueule ouverte, je m'en beurrais la raie, je m'en tamponnais le coquillard, connasse ! source : 1989. Képas

<7 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1878 C'est la date à battre.
pour rappel : 1878, Rigaud (TLFi) /
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1878 1894 1900 1910 1917 1917 1928 1930 1947 1952 1979 1981 1989

Compléments