Définition de : der des der

  • der des der
    • ■ (Spécialement) la dernière guerre, celle après laquelle il ne doit plus y en avoir (la première guerre mondiale) ; ■ dernier (dernière) des derniers (dernières), dernier des derniers (verre, café, etc.), dernière des dernières (guerre, java, etc.) ; la dernière fois ; ■ la fin (la mort)
    • fréquence : 016
    • id : 7252

der des der & der' des ders ; der des ders ; la Der des Ders locution

Définition

■ (Spécialement) la dernière guerre, celle après laquelle il ne doit plus y en avoir (la première guerre mondiale) ; ■ dernier (dernière) des derniers (dernières), dernier des derniers (verre, café, etc.), dernière des dernières (guerre, java, etc.) ; la dernière fois ; ■ la fin (la mort)

fréquence : 016
registre ancien : 5 registre moderne : 5

synonyme : dernier morphologie : apocope, apocope redoublée

Chronologie

1925 1939 1939 1941 1945 1947 1947 1953 1954 1965 1965 1967 1980 1989 2007 xxxx

Citations

  • 1965 Bon, on s'est tous dégonflés, on n'a pas fait grève, la trouille d'aller au chômage, et le gouvernement a pensé de nous : « Ils sont trop lâches pour débrayer, donc ils sont assez courageux pour la nouvelle der des ders. » [1940?] source : 1965. La débâcle
  • 1965 une idée marrante qu'il avait eue, l'auteur, de supposer qu'en 1936 les jeunes seraient encore obligés d'aller à la caserne, puisque la guerre de 14 c'était la vraie der des ders ? source : 1965. La débâcle
  • 1965 nos marchands de canons vont devoir refaire tout le stock pour la prochaine der des ders. Vous parlez d'une commande !… Ils aiment mieux les déroutes, les industriels. source : 1965. La débâcle
  • 1965 Bon Dieu de bon Dieu ! J'ai vraiment cru que c'était la der des ders : d'une île microscopique, un système de D.C.A. nous canardait presque à bout portant. source : 1965. Le Tigre aime la chair fraîche
  • 1925 Allons prendre le der' des ders au bar, c'est la tournée source : 1925. La bonne vie
  • 1945 nous poussait derechef vers un estaminet qui ouvrait ses portes, histoire de prendre « le der des der »… source : 1945. Mon journal depuis la Libération
  • 1945 En 1918, il y avait un immense espoir : on croyait à la « der des der » source : 1945. Mon journal depuis la Libération
  • 1939 La der des der (titre, refrain) source : 1939. La der des der
  • 1954 Nous séchâmes le der – le der des ders, enfin l'antépénultième, puis le pied dans la tombe, avant le définitif matraqueur source : 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville
  • 1967 J'ai blairé ces vacheries d'odeurs abominables plus d'une fois, pendant la der des der source : 1967. Raymond la Pente
  • 2007 J'avais pourtant juré, la dernière fois où je m'étais bêtement entiché d'une poupée de son acabit, que ce serait la Der des Ders. Et malgré tout, je repars vaillamment au combat source : 2007. La gigue des cailleras

<11 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Apocope (George, FM48)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.