Définition de : se crever

se crever & se crever pour

Définition

Se fatiguer, travailler beaucoup, se fatiguer sans mesure, se tuer de fatigue ou de l'abus de qqchose, se donner du mal pour

fréquence : 019
registre ancien : 7 registre moderne : 7

synonyme : travailler, faire un travail, fatiguer, se fatiguer, se donner du mal

Chronologie

1915 1915 1920 1924 1925 1951 1952 1955 1961 1963 1969 1979 1979 1981 1982 1983 1985 1990 2004

Citations

  • 1982 Le gars jaugeait critique, en un coup d'oeil, s'il allait travailler normal ou se crever, brûler du gâteau ou de la merde, voir son vieux sourire ou tordre la gueule. source : 1982. La vapeur
  • 1925 C'est bien la peine que tu te crèves à l'assister source : 1925. La bonne vie
  • 1983 On peut pas dire qu'on se crève source : 1983. Déserteur
  • 1915 Tout ça, c'est des dégoûtants !… Et moi qui m'ai crevé pour eux. source : 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
  • 1985 Elle comptait pas sur le Nazarééen noir. Celui-là s'était jamais crevé pour les Philippines. source : 1985. Manila Black
  • 2004 À lui les plus mauvais boulots… ceux où l'on se crève pendant que les autres tirent les épingles du jeu. source : 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne
  • 1924 Et quand elle réfléchissait, « qu'elle » se « crevait », pour nourrir un être semblable, qui lui prenait tout son avoir, et la rouait de coups, encore ! cela la dégoûtait à jamais et lui inspirait l'horreur du mâle ! source : 1924. Les dessous de Montmartre

<7 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.