Définition de : mômerie

mômerie (tableau rapide)
mômerie Enfantillage, puérilité ; spectacle peu élevé, cirque ; bêtise ; petite chose sans importance? ; légende, histoire merveilleuse ; ce qui est lié à l'infantilité
fréquence 015

mômerie

& momerie

n.f.

Définition

Enfantillage, puérilité ; spectacle peu élevé, cirque ; bêtise ; petite chose sans importance? ; légende, histoire merveilleuse ; ce qui est lié à l'infantilité

Famille : môme

Citations
1935 la liberté laissée aux chefs de se livrer à leurs momeries patriotardes est mauvais signe. source : 1935. Mer Noire
xxxx Je me soucie fort peu de tout ce fatras de mômeries que vous appelez constatations judiciaires. source : xxxx. Écrits
1748 Des réflexions sur les superstitions, l'ignorance et les momeries de mes frères me firent ouvrir les yeux source : 1748. Le triomphe des religieuses, ou Les nonnes babillardes, dans L'Enfer de la Bibliothèque nationale
1830 s'exprima en notre présence avec une telle vivacité, une irrévérence si choquante ; sur le culte, sur les couvens, sur les prêtres, que nous nous en étonnâmes. « Elle ne croit pas à ce momeries, dit la paysanne en nous désignant la vieille fille […] » source : 1830. Les prisons en 1793
1968 Est-ce que tu vas me charrier encore longtemps avec tes mômeries ? source : 1968. Le terminus des prétentieux
1875 un troisième enfant était survenu, qu'elle l'allaitait en faisant ses momeries source : 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870

<6 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).