languefrancaise.net

coup de maître (définition)

coup de maître
Joli coup, belle réussite, coup difficile bien réussi, coup d'une grande habileté ; acte remarquable

coup de maître #locution

Joli coup, belle réussite, coup difficile bien réussi, coup d'une grande habileté ; acte remarquable

↓ fréquence : 012 | registre ancien : 2 | registre moderne : 2

Citations
  • 1935 –On bat en arrière ! J'ai compris, le Mirabeau a talonné. […] Les turbines tournent dans un suprême effort. Nouveau coup de talon, après lequel on constate une chose curieuse : seul l'avant s'élève à la lame, l'arrière est fixe. C'est donc l'arrière qui touche. Pour son coup d'essai, le commandant a réussi un coup de maître, car un navire échoué de l'arrière, dans une mer sans marée, ne peut, neuf fois sur dix, se dégager par ses propres moyens. source : 1935. Mer Noire
  • 1872 Son coup d'essai était un coup de maître. source : 1872. Les étapes d'un réfractaire : Jules Vallès
  • 1971 pour la première revendication à laquelle je participais, c'était un coup de maître… source : 1971. Histoire de Michèle
  • 1845 Au lieu de se borner à voler toujours dans l'ombre et dans le secret, c'est en face de leurs chefs qu'ils se plaisent à faire ce qu'ils appellent des coups de maître ; et à tromper toute la vigilance des personnes qui viennent les visiter source : 1845. Intérieur des bagnes, Essai historique, Physiologique et Moral

<4 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Merci.

1784 1829 1845 1872 1918 1926 1935 1949 1971 1976 1995 1997

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments