¶ quéquette

quéquette & quéquéte ; □ de la quéquette ; □ coup de quéquette n.f.

Définition

Sexe masculin (souvent enfantin, petit, ou au repos ; et ludiquement pour évoquer sexualité) ; □ acte sexuel

fréquence : 022
registre moderne : 5

synonyme : sexe masculin usage : Argot érotique et de la sexualité, Argot du corps

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1866.

1866 1893 1920 1921 1950 1950 1951 1952 1963 1974 1976 1977 1980 1982 1982 1993 1999 1999 2000 2004 2004 2006

Citations

<10 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

QUÉQUETTE, subst. fém. Hypocor., fam. Pénis d'un très jeune garçon. Le plus grand, un garçon de neuf, dix ans (...) tenait sur les genoux son petit frère, le dernier né, dont on voyait la quéquette, un poupon d'un an, à qui il donnait le biberon (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 255). Étymol. et Hist. 1901 (BRUANT, p. 405). Prob. formation enf. sur le rad. expr. kik- qui évoque quelque chose de pointu (v. FEW t. 2, 1, p. 671a) ; ou bien d'apr. SAIN., repris par CELLARD-REY 1980, abrégement de bistoquette « même sens », att. en 1920 ds SAIN. Lang. par., p. 99, qui est un dér. de bistoquer « faire l'amour » (v. biscoter), suff. -ette (-et*). (tlfi:quéquette)

  • Formation enfantine → Kiki (GR)
  • Prob. formation enf. sur le rad. expr. kik- qui évoque quelque chose de pointu (v. FEW t. 2, 1, p. 671a) ; ou bien d'apr. SAIN., repris par CEL-REY 1980, abrégement de bistoquette « même sens », att. en 1920 ds SAIN. Lang. par., p. 99, qui est un dér. de bistoquer «faire l'amour» (v. biscoter), suff. -ette (-et) (TLFi)
  • XXe (1920, Bauche) (GR) / 1901 (BRUANT, p. 405) (TLFi) / 1866 (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.