Définition de : traqueur

traqueur & tracqueur ; traqueur (être -) ; traqueuse (fém.) n.

Définition

Peureux, poltron, qui a peur

ALL : Feigling, (Furchthase)
fréquence : 014
registre ancien : 9 registre moderne : 9

synonyme : peureux, effrayé, peu viril, personne molle et sans caractère, peur, avoir peur, craindre famille : trac (peur)

Chronologie

1836 1847 1899 1901 1901 1917 1918 1920 1927 1951 1976 1981 1981 xxxx

Citations

<5 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

TRAQUEUR, -EUSE, adj. Pop., fam. Qui a le trac; qui a peur. Elle est si traqueuse à l'idée de la mort (LÉAUTAUD, Journal, 4, 1924, p. 372). Un artiste, même non traqueur d'habitude (...) peut encore très bien être parfois pris d'accès de cette nature (...) soit quand il entre en scène, soit même au cours de l'exécution (LALLEMENT, Dyn. instrum. archet, 1925, p. 226). Empl. subst. Maria Blond se fâcha; elle était patriote, elle parlait de suivre l'armée. En voilà une traqueuse!... Oui, si l'on voulait de moi, je m'habillerais en homme pour leur flanquer des coups de fusil, à ces cochons de Prussiens! (ZOLA, Nana, 1880, p. 1481). Prononc. et Orth.: [], fém. [-ø:z]. Homon. traqueur1. Étymol. et Hist. 1835 adj. (LACENAIRE, Mémoires, poèmes et lettres, éd. M. Lebailly, 1968, p. 150: Pègres, traqueurs, qui voulez tous du fade [...] Voleurs, poltrons, qui voulez tous part au butin); 1877 (ZOLA, Assommoir, p. 699: il était très traqueur); 1875 subst. (Figaro, mai ds LARCH. 1878, s.v. vrai: vous n'êtes pas un traqueur). Dér. au moyen du suff. -eur2* du verbe arg. traquer « craindre » (1835, LACENAIRE, op. cit., p. 178: Sans traquer de tomber au plan), lui-même dér. de trac2*. STAT. Traqueur1 et 2. Fréq. abs. littér.: 23. (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.