¶ aimable comme une porte de prison

aimable comme une porte de prison & gracieux comme une porte de prison ; aussi avenant qu'une porte de prison ; aimable comme une porte de taule ; triste comme une porte de prison ; franc comme une porte de prison ; porte de prison locution

Définition

Comparatif de la personne malaimable, revêche, désagréable, peu amène, triste, hypocrite

fréquence : 011
registre moderne : 4

synonyme : malaimable, grognon, triste, déprimé, déprimer, démoraliser morphologie : comparaison

Chronologie

1868 1901 1904 1919 1926 1930 1947 1953 1955 1976 2015

Citations

  • 1868 mais il n'avait pas répondu… Une vraie porte de prison, – comme l'on dit source : 1868. Le courrier de Lyon
  • 2015 J'accepte sans négocier et refile trois billets de 1000 bahts à la mama-san, dont le visage est aimable comme une porte de taule. source : 2015. Phi Prob
  • 1953 –T'attends après moi pour la meule ? –J'ai l'temps. –Encore un p'tit coup et j'ai fini. Il a l'air franc comme une porte de prison ce type là. J'ai nettement l'impression qu'il veut me parler, hésite. source : 1953. Misère du matin
  • 1947 « Aimable comme une porte de prison », dit un vieil adage de chez nous. Certes oui, comme elle nous semblera aimable, cette porte… lorsque, enfin, nous l'aurons passée, à tout jamais passée ! source : 1947. Fresnes. Reportage d'un témoin
  • 1955 Elle livra passage à un personnage duquel émanait cette chaleureuse cordialité qui a fait le succès de tant de portes de prison source : 1955. Des kilomètres de linceul (Les nouveaux mystères de Paris, 2e arrondissement)
  • 1919 c'était un infirmier. Il paraissait triste comme un jour sans pinard, gracieux comme une porte de prison et me fit regretter Jules source : 1919. Un "toubib" pas ordinaire
  • 1976 Aussi avenant qu'une porte de prison, le visage profondément émacié, il ne parlait que lorsqu'il faisait beau. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<7 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Comme une porte de prison [Avec valeur de superl.] Triste comme une porte de prison. Les deux hommes derrière elle, solides et implacables comme une porte de prison... (Triolet, Prem. accroc, 1945, p. 87). P. antiphr. Aimable, gracieux, poli comme une porte de prison. Pas aimable du tout, revêche. Les Avignonnais qui sont aimables comme des portes de prison (Larch. 1872, p. 203): 11. Oui, la première fois qu'on le voit on lui donnerait le bon Dieu sans confession, mais il y a des jours où il est poli comme une porte de prison... Proust, Sodome, 1922, p. 790. (tlfi:porte)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.