languefrancaise.net

manouche (définition)

manouche
Bohémien ; gitan, tzigane (appartenant aux communautés nomades) ; langue des manouches

  • 2008 Le cambriolage n'intéressait plus que quelques manouches, qui récupéraient des gourmettes et des bagues à droite et à gauche. source : 2008. Flic dans le 9.3
  • 2009 Il était impliqué dans plusieurs braquages et un règlement de comptes avec des manouches des vieilles cités qui avaient inondé le marché avec une coke merdique à vingt-huit euros le gramme. source : 2009. Le Ciel sur la tête
  • 1967 Si parfois d'aucuns parmi nos élèves veulent s'amuser, ils utilisent plutôt le javanais, tel que tout collégien l'a connu, ou – mieux – le manouche. Ce dernier est surtout parlé par des garçons venant des banlieues Nord et Est. Du reste, bon nombre de termes manouches sont devenus si fréquents que nous ne les avons pas dissociés de l'argot, dans lequel ils s'imbriquent étroitement. Il s'agit notamment des mots se terminant en « avec ». source : 1967. L'argot chez les mineurs délinquants
  • 1998 Ici, on ne fracasse vraiment que les intolérables comme ce duo de manouches qui cassaient les doigts des petites vieilles pour savoir où elles cachaient la pension trimestrielle. source : 1998. Le cercle noir
  • 1974 Le monopole de ce business appartient à des manouches. Ils font de la cour leur domaine et rançonnent, couteau à la main, tous les autres détenus. source : 1974. Ancien détenu cherche emploi
  • 1955 Les quatre « manouches » dégrisés, se concertaient source : 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra
  • 2006 Je savais que c'était une ruse pour éparpiller les flics. Une spécialité des gangs de manouches que j'avais vus à l'oeuvre plusieurs fois quand j'exerçais en région parisienne. source : 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police
  • 1950 La soupe est cuite, ô la Manouche ! et le hérisson sent le thym source : 1950. Chanson de charme pour faux-nez, dans Poésies documentaires complètes
  • 1977 Un manouche – une haine viscérale des flics – une violence qui jaillit d'un seul coup. « Si je suis là, c'est à cause d'un flic ; seulement il a plus de dents, il mange de la purée pour toute sa vie. Si je le retrouve à la sortie… » source : 1977. Les jeunes en prison. On nous enfonce

<9 citation(s)>

Chronologie et sources

Si vous connaissez une date plus ancienne, indiquez-la en discussion avec précision de la source exacte. Merci.

1950 1954 1955 1967 1966 1974 1977 1979 1983 1985 1993 1998 2003 2005 2006 2008 2009 xxxx

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments