languefrancaise.net

ramponneau (définition)

ramponneau
Coup, coup de poing, > coup de pied, heurt, blessure ; □ donner un coup

ramponneau & ramponeau ; romponneau ; □ coller un ramponneau ; envoyer un ramponneau ; filer un ramponneau #nom masc. #1915

Coup, coup de poing, > coup de pied, heurt, blessure ; □ donner un coup

↓ fréquence : 013 | registre ancien : 8

  • 1935 même qu'une fois elle m'a filé quelque chose comme ramponneau source : 1935. Viande à brûler
  • 1949 Alors un terrible ramponneau l'a soulevé, envoyé au diable… Il a rebondi sur les pavés… source : 1949. Casse-pipe
  • 1927 si je suis momentanément manchot, j'ai passé à côté d'être cul-de-jatte. A qui le tour de ces messieurs ? qui désire un petit ramponneau ? Aimez-vous la boxe française, mes seigneurs ? Je suis à votre entière disposition pour vous donner quelques leçons source : 1927. A la revoyure - Nouvelles aventures des Pieds Nickelés, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
  • 1955 je sais que vous êtes revenue… peut-être pas spécialement pour m'administrer un ramponneau derrière les oreilles… mais, enfin, j'y ai eu droit source : 1955. Fièvre au Marais
  • 1963 il était en train de lever le rideau de fer quand je l'ai assommé d'un ramponneau-maison à travers la cafetière source : 1963. Cap pour "Gemini"
  • 1903 Quant au vieux, s'il veut nous dénoncer, j'écrirai tout à sa femme, et je lui ferai coller un « ramponneau » par Émile. source : 1903. Les enracinées
  • 1903 il est revenu sur moi et m'a envoyé un « ramponneau » et j'ai été m'allonger sur le trottoir. Tu penses qu'il aurait pas dû continuer, mais une fois que j'ai été par terre il m'a bourrée de coups de talon et m'a « sonnée » sur le milieu de la rue. source : 1903. Les enracinées

<7 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1915. Si vous connaissez une date plus ancienne, indiquez-la en discussion avec précision de la source exacte. Merci.

1903 1917 1920 1927 1930 1935 1949 1951 1955 1956 1963 1981 2007

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

RAMPON(N)EAU, subst. masc. 2. Fam. [P. allus. aux bourrades qu'on donnait aux figurines lestées de plomb] Bourrade, coup. Donner, recevoir un ramponneau. P. méton. Marque de coup. C'était une pagaye affreuse. Ils trébuchaient l'un dans l'autre. Ils se relevaient plein de ramponeaux (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 72). (tlfi:ramponneau) /

Rampa : main, rampeau : manche-à-manche, coup nul (AYN) / P. allus. aux bourrades qu'on donnait aux figurines lestées de plomb (TLFi) /

  • 1932 (GR) / 1915 (PR) / 1915 « coup, blessure, heurt » (CLAUDEL, Journ., août, vol. 1, p. 335, (Pléiade, 1968) ds DDL t. 26) (TLFi) /