Définition de : pistolier

pistolier (tableau rapide)
pistolier Prisonnier qui bénéficie d'une pistole, prisonnier à la pistole
synonyme prisonnier, détenu
fréquence 011

pistolier

& pistolière (fém.)

n., adj.

Définition

Prisonnier qui bénéficie d'une pistole, prisonnier à la pistole

registre ancien : 2 registre moderne :

Synonyme : prisonnier, détenu Usage : prison, carcéral

Citations
1867 Comme il était facultatif aux pistoliers de se promener dans la grande cour de la Conciergerie, j'en profitais assez souvent source : 1867. Les Malfaiteurs
1875 Les pistoliers forment l'aristocratie de l'endroit source : 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870
1837 Les pistoliers ont seuls le droit de rester, pendant le jour, dans leurs chambres, et d'y conserver de la lumière après l'heure du coucher. source : 1837. Essai sur la réforme des prisons en France
1837 Du reste, les prévenus pistoliers ou autres ont le droit de faire venir du dehors les alimens, boissons, linges et effets d'habillement qu'ils désirent se procurer. source : 1837. Essai sur la réforme des prisons en France
1878 une petite cour et quelques chambres, pour les pistoliers, les prisonniers politiques et les dettiers. source : 1878. Le colporteur bandit
1835 une vaste cour où viennent aboutir plusieurs issues qui communiquent aux chambres des pistoliers et des pailleux source : 1835. Les prisons, dans Nouveau tableau de Paris au XIXe siècle
1925 Les pistolière étaient les grandes dames de Saint-Lazare, elles devaient verser pour la location de leur cellule particulière, 6 francs par mois en été et 7 fr. 50 en hiver source : 1925. Souvenirs d'un médecin des prisons de Paris (1914-1918)
1835 Les pistoliers ont un matelas de plus et des draps plus fins que les autres, qui, malgré le luxe nouveau de leurs couchettes, n'en ont pas moins conservé, dans la prison, l'ancienne désignation de pailleux. source : 1835. Lettres sur les prisons de Paris, dans F.V. Raspail, Réformes sociales
1859 Les pistoliers, ceux qui payent pour être mieux logés et mieux nourris, sont constamment les uns chez les autres, pour causer, banqueter, jouer au domino (le seul jeu permis) source : 1859. Voyage autour de ma prison

<9 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).