¶ pelote

pelote & □ faire la pelote n.f., n.m.

Définition

Peloton de punition : exercice militaire à titre de punition, faire l'exercice en tant que punition après le repas ; peloton de punis ; □ faire l'exercice du peloton de punition

fréquence : 011
registre ancien : 7

synonyme : prison, salle de police, consigne morphologie : apocope usage : Argot militaire, Saint-Cyr

Chronologie

1896 1901 1917 1918 1935 1939 1948 1977 1978 1979 1995

59843.jpg: 646x659, 63k (04 juin 2012 à 19h08)

Citations

  • 1939 cinq soldats équipés avec double chargement faisaient leur punition de pelote au commandement furieux du sergent-fourrier Certainement. source : 1939. Les faneurs de la forteresse
  • 1935 Puis ce fut la forteresse de Calvi. Un régime encore plus dur qu'à la maritime… La bastonnade, le mitard, le pelote… Toute la gamme des punitions militaires ! source : 1935. Fortes têtes à pompon rouge
  • 1948 Une autre peine, particulièrement dure, n'est plus appliquée depuis quelque temps. Il s'agit de la Salle de Discipline où les détenus, chaussés d'espadrilles à la semelle gondolée, marchaient huit heures par jour, à la cadence de cent vingt pas à la minute, entre des plots disposés en quinconce. […] Les uns prétendent, – et c'est assez surprenant, – que cette « pelote » a été supprimée à la suite d'une intervention allemande source : 1948. Je sors du bagne
  • 1917 Les « punis de prison » ont, d'une main molle, d'un balai négligent, accompli la corvée de quartiers avant que de faire, sac au dos, la « pelote » ou le « bal », sous la surveillance d'un petit sergent dont le regard erre de ses poilus en faute à sa croix source : 1917. Le chass'bi. Notes de campagne en Artois et en Argonne en 1915
  • 1896 il y a ceux – recrues et anciens – qui sont punis de consigne. C'est le peloton de punition, la pelote. Les attractions y sont nombreuses : canne, boxe, escrime à la baïonnette, assouplissements avec l'arme source : 1896. L’album d’un saint-cyrien. Deux années d’école
  • 1977 Le soir, on fait le mur. Les punis creusent un puits ou font la pelote. source : 1977. Faut pas rire avec les barbares
  • 1979 On l'a envoyé au bagne militaire […] Là, les punis couraient toute la journée. Ils mangeaient en courant, ils pissaient en courant… Et la pelote : marche accroupie – en canard – parcours du combattant et du risque source : 1979. Chouf ! Ils ont laissé leurs 20 ans en Algérie. Aujourd'hui ils parlent.

<7 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Pelote, subst. fém. [Dans des loc. fig.] a) Arg. milit. Faire la pelote. Être dans un peloton de punition. Ils étaient une bonne vingtaine, là-bas, à faire la « pelote » (...) sous les ordres d'un adjudant (...) après ils allaient aux corvées (Vialar, Morts viv., 1947, p. 84) (tlfi:pelote)

  • Berest 1942-1943 dans Poher

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.