languefrancaise.net

pomme (définition)

pomme
Personne naïve, niais ; idiot, imbécile ; victime ; terme de mépris, de compassion ; en appellatif très fam. : idiot ; prendre pour un idiot, pour un imbécile

$LinkAlt

pomme & pauvre pomme ; bonne pomme ; eh, pomme ; prendre pour une pomme (1895) #nom fém.

Personne naïve, niais ; idiot, imbécile ; victime ; terme de mépris, de compassion ; en appellatif très fam. : idiot ; prendre pour un idiot, pour un imbécile

↓ fréquence : 017 | registre ancien : 7 | registre moderne : 5

Citations
  • 1955 On la connaissait Mme Janot, c'était Anita-les-dents-blanches. Une vraie pomme. Une bergère qu'il avait tirée des Galeries Lafayette pour la mettre au tapin, et qu'il aurait aussi bien fait de laisser là où elle était. source : 1955. Mollo sur la joncaille
  • 1955 Ce petit enfouaré s'est ramené, il y a pas une demi-heure de ça, il a sonné d'en bas, moi, bonne pomme, le reconnaissant, je lui ai ouvert, pensant que vous n'étiez pas loin ou qu'il venait de votre part. Tu parles, Charles, à peine entré ici, il m'est tombé dessus et m'a foutu la plus belle avoine que j'ai jamais encaissée de ma pute d'existence. source : 1955. Mollo sur la joncaille
  • 1960 Sans cette pomme de Georges pointé près de sa caisse, au garde-à-vous commercial, y aurait, sûr, eu mèche pour l'emballer en troisième dans la fiesta source : 1960. Du mouron pour les petits oiseaux
  • 1979 Bande de pommes ! Si on se fiche en rideau, on ne touchera pas un kopec à la fin du mois et avec quoi qu'on va becqueter ? source : 1979. On y va pas, on y court ! (Prolo)
  • 1969 Lacoste se sentait de plus en plus mal à l'aise. Si cette pomme continuait à jouer les héros et à clamer devant toute la P.J. qu'il était un « terroriste », il ne pourrait pas grand-chose pour lui source : 1969. Les flics
  • 1952 Les pommes, on les reconnaît tout de suite à leur bonne nouille de valets àde chambre à qui on fait passer le permis de conduire source : 1952. Mon taxi et moi
  • 1995 Je t'appelle lieutenant parce que t'es lieutenant, eh, pomme ! source : 1995. La princesse du sang
  • 1953 –Ouais, grogne-t-il… Je sais… –Tu sais des clous, eh, pomme ! source : 1953. Alors, pommadé, tu jactes ?
  • 1956 on ne peut pas se prononcer… –Pourquoi, bonne pomme ? –Parce qu'on ne lui voit pas les yeux. source : 1956. Fais gaffe à tes os

<9 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1895. Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Merci.

1952 1953 1953 1954 1955 1955 1956 1960 1963 1969 1974 1975 1979 1981 1995 1997 1999

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments