Définition de : traînailler

  • traînailler
    • ■ Traîner qqpart, ne rien y faire, y paresser ; traîner, errer, se promener ; traîner dehors (et prendre le chemin de la délinquance) ; ■ traîner, avancer lentement, manquer d'énergie ; traîner, être lent, durer longtemps, sans animation
    • fréquence : 009
    • id : 27520

Définition

■ Traîner qqpart, ne rien y faire, y paresser ; traîner, errer, se promener ; traîner dehors (et prendre le chemin de la délinquance) ; ■ traîner, avancer lentement, manquer d'énergie ; traîner, être lent, durer longtemps, sans animation

fréquence : 009
registre ancien : 3 registre moderne : 3

synonyme : lent, lentement

Chronologie

1880 1916 1933 1935 1952 1952 1976 2000 2007

Citations

  • 1935 Canellec traînaille dans la cour du Dépôt. Il a si mauvaise réputation que les fayots, qui commencent à craindre du vilain, le laissent tranquille. source : 1935. Mer Noire
  • 2000 Ils traînaillent et discutent entre eux. Les surveillants les rappellent à l'ordre pour la forme mais les laissent profiter de ces derniers instants avant de les boucler à deux ou trois par cellule source : 2000. Femmes en prison - Dans les coulisses de Fleury-Mérogis
  • 1952 Depuis quelque temps, on traînaille souvent aux Ternes, chez Robert, rue de l'Etoile. C'est un petit restaurant coquet, au coin de la rue Montenotte source : 1952. Mon taxi et moi
  • 1952 Elle qui filait toujours à un rendez-vous, elle traînaille maintenant, les coudes sur la table source : 1952. Mon taxi et moi
  • 1880 Mais, ce soir-là, la partie traînaillait, interrompue par de grands silences anxieux. source : 1880. Souvenirs d'un saint-cyrien
  • 1880 Puis, du même ton, traînaillant les syllabes finales comme s'il eût voulu ajouter une musique savante à ses explications […] source : 1880. Souvenirs d'un saint-cyrien
  • 1933 J'entends le sommier qui craque, comme des plaintes ; puis après, l'eau qui coule, des rires étouffés, des pantoufles qui traînaillent sur le parquet. source : 1933. Puberté. Journal d'une écolière
  • 1976 Il traînaillait à tout va, Rafaël Mendoza. Dans les rues de banlieue Sud, il faisait ses premières armes. Avec les potes du quartier, il en ratait pas une. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<8 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).