languefrancaise.net

définition : septième ciel

septième ciel
■ (sexuel) Pour évoquer le plaisir, le transport amoureux ; extase sexuelle, jouissance, lieu symbolique du plaisir, plaisir sexuel ; jouir (sexuellement) ; faire jouir, faire prendre du plaisir sexuel ; ■ (général) être heureux, dans la béatitude

septième ciel & être au septième ciel ; être transporté au septième ciel ; se retrouver au septième ciel ; aller au septième ciel ; faire monter au septième ciel

■ (sexuel) Pour évoquer le plaisir, le transport amoureux ; extase sexuelle, jouissance, lieu symbolique du plaisir, plaisir sexuel ; jouir (sexuellement) ; faire jouir, faire prendre du plaisir sexuel ; ■ (général) être heureux, dans la béatitude

↓ fréquence : 017 | registre moderne : 5

Citations
  • 1955 il papillonnait autour de miss Pearl, une trapéziste de passage au Cirque d'Hiver. Il s'était envolé pour le septième ciel en compagnie de l'acrobate source : 1955. Fièvre au Marais
  • 1948 Elle s'en promettait de la jouissance, du septième ciel, du prends-moi-toute source : 1948. Ainsi soit-il
  • 1952 Les unes professionellement, les autres par passion connaissent toutes les combines, c'est notoire. Elles savent toutes vous faire escalader une à une toutes les marches, jusqu'au septième ciel source : 1952. Rencontre dans la nuit
  • 1963 Dès que l'électricité est éteinte, j'ai au lit des inventions de gamine qui le font monter au septième ciel. source : 1963. Les perles de Vénus
  • 1889 une poussée violente le fit tomber du septième ciel, où il planait déjà [elle vient de l'embrasser] source : 1889. L'ami du commissaire
  • 1960 Quand je recevais une lettre se terminant par «à bientôt», j'étais au septième ciel. source : 1960. La France et l'amour - Une enquête de l'Institut Français d'Opinion Publique
  • 1897 Tous deux, s'enivrant mutuellement par des baisers plus « claquants » les uns que les autres, se croyaient déjà transportés au septième ciel, quand un furieux coup de sonnette vint les rappeler à la réalité. source : 1897. Les aventures du major Croustignac. (n°2) (Les deux cocus / Un grand dîner !)
  • 1976 Même si je décharge, ça ne me touche pas profondément. Je ne vais jamais au septième ciel en me faisant jouir. Même si je jouis bien, c'est quelque chose d'extraordinairement fugitif et qui ne me satisfait pas. […] Ce que j'aime beaucoup, c'est me branler devant quelqu'un. Une des choses qui m'a le plus enchantée, c'est quand j'allais au Bois. L'allée des Maréchaux, c'est un endroit où les gens vont en voiture, les couples. Il y a un tas de types, là, cachés, qui se branlent seuls, qui ne demandent jamais à monter avec les gens, ni à être emmenés. Mais qui veulent seulement voir une femme se branler à l'intérieur d'une voiture. Alors, ça, pour moi, c'est le septième ciel. source : 1976. Dire nos sexualités
  • 1976 Une chose que j'ai faite une ou deux fois, ça m'excite terriblement, c'est d'entrer dans des pissotières pour y branler des types. Ça aussi, c'est le septième ciel. Me retrouver là, avec cette odeur, avec tous ces types, ces queues. Je ne peux pas être plus heureuse. C'est vraiment le bonheur même. D'ailleurs, je regarde beaucoup les pissotières. source : 1976. Dire nos sexualités

<9 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1889 1897 1902 1918 1926 1948 1952 1953 1955 1960 1963 1965 1976 1981 1982 1986 1986

Compléments