Définition de : vieux routier

  • vieux routier
    • Qui a beaucoup d'expérience, ancien, expérimenté, qui connaît son métier, professionnel expérimenté
    • fréquence : 016
    • id : 21045

vieux routier & vieux routier de n.m.

Définition

Qui a beaucoup d'expérience, ancien, expérimenté, qui connaît son métier, professionnel expérimenté

fréquence : 016
registre ancien : 5 registre moderne : 5

synonyme : expérience (avoir de l') (ou âge)

Chronologie

1725 1889 1895 1899 1904 1919 1948 1953 1954 1969 1981 1985 1998 2003 2012 2013

Citations

  • 2013 En vieux routier des procédures, j'estime alors que je suis bon pour vingt-quatre heures de garde à vue au commissariat de Courtrai et qu'après je risque au pire de tirer mes cinq jours en prison avant d'être libéré par la première chambre du conseil, la procédure normale en Belgique source : 2013. Moi Dodo la Saumure
  • 1948 Max Bonnafous, en vieux routier de la politique lui apprenait la manière de s'y prendre. source : 1948. Prisons de l'épuration
  • 1904 Je suis volé comme dans un bois, moi, Philibert d'Audry-les-Epinettes, un vieux routier de la corporation ! source : 1904. La Maison Philibert
  • 1919 Chaussebourg ne s'arrête pas à cette difficulté. C'est un vieux routier fertile en ressources source : 1919. La T.S.F. au combat
  • 1981 qui a trouvé le corps ? Je me retourne vers Larchet. En vieux routier, il devine ma question. source : 1981. Mort à facettes
  • 1998 nous sommes plutôt demandeurs en ce moment, et un vieux routier comme lui ne peut qu'être de bon conseil. source : 1998. Il faut tuer René Dousquet !
  • 2003 Ils se rendirent, rive droite, dans un hôtel particulier. L'endroit était géré par un vieux routier de l'industrie du sexe source : 2003. L'industrie du sexe et du poisson pané
  • 1725 Comment diable ! / Le drôle auroit-il fait un tour de son métier ? / Cela se pourroit bien, car c'est un vieux routier. source : 1725. Le Vice puni, ou Cartouche, poëme

<8 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

B. − Fam. Vieux routier. Homme qui, dans un domaine particulier, possède une solide expérience, faisant de lui un homme fin et rusé. Synon. renard. Cette observation est d'un goût très sûr et d'un vieux routier en littérature (Chênedollé, Journal, 1815, p. 81). Les vieux routiers de la démocratie ne parviennent pas à comprendre que l'on se donne tant de mal lorsqu'on n'a pas le dessein caché de diriger la classe ouvrière (Sorel, Réflex. violence, 1908, p. 51). − Rare au fém. Une vieille routière comme moi sait d'où ça tombe, ces accidents purement vocaux (Colette, Seconde, 1929, p. 203). Fin xves. adj. « roublard, qui a de l'expérience » (Farce du Savetier qui ne répond que chansons, Rec. Cohen, n oXXXVII, vv. 41-44 ds Kwart. neofilol. t. 3, p. 39). (tlfi:routier)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.