Définition de : baroudeur

  • baroudeur
    • ■ Type de soldat aventurier, soldat de type aventurier engagé dans des opérations, aguerri au combat, soldat commando ; ■ aventurier, mercenaire
    • fréquence : 017
    • id : 20998

Définition

■ Type de soldat aventurier, soldat de type aventurier engagé dans des opérations, aguerri au combat, soldat commando ; ■ aventurier, mercenaire

fréquence : 017
registre moderne : 3

synonyme : mercenaire famille : baroud usage : Argot militaire

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1923.

1969 1977 1979 1979 1980 1982 1982 1982 1985 1988 1998 1998 2000 2004 2006 2006 2012

Citations

  • 1969 mes chefs savent que, s'ils ont besoin d'un baroudeur pas trop mauvais, je suis là ! source : 1969. Perdus dans le djebel
  • 1985 En tout cas à Nice les relations avec la presse devinrent rapidement particulières, si j'ose dire, car quelques journalistes locaux, baroudeurs dans l'âme, s'accrochèrent à nos basques source : 1985. Un flic de l'intérieur
  • 2006 Comme d'autres flics, le commissaire divisionnaire Lucien Aimé-Blanc, policier baroudeur et iconoclaste, est témoin de cette rivalité. source : 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police
  • 2006 Il me souriant en bombant le torse, affectant une attitude virile de baroudeur. source : 2006. L'exequatur
  • 1982 D'ordinaire, on reconnaît les vieux baroudeurs, impénitents traîneurs de pataugas du djebel, à leurs grenades OF cabossées, à demi écrasées, brinquebalant au ceinturon comme autant d'amulettes. source : 1982. Les hélicos du djebel. Algérie 1955-1962
  • 2012 Il hocha la tête, ému par les lectures de la petite fille à fleur de peau qui se cachait sous la baroudeuse peur-de-rien. source : 2012. Des clous dans le coeur
  • 1977 En un sens, ce qui crève le baroudeur, c'est le repos, parce qu'il se fait une obligation d'aller baiser, de tenir le score, de se cuiter, même s'il n'aime pas ça – tradition oblige ! – de châtaigner et, surtout, de ne jamais dormir. source : 1977. Faut pas rire avec les barbares
  • 1979 Les tenues de combat, c'est ce qui m'a permis de supporter le reste. La frime ! « M'as-tu vu, en baroudeur de choc ? » source : 1979. Chouf ! Ils ont laissé leurs 20 ans en Algérie. Aujourd'hui ils parlent.

<8 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

BAROUDEUR, subst. masc. baroudeur, subst. masc. Celui qui aime le baroud. Je ne sais pas si ce séducteur et ce baroudeur était toujours commode à vivre (Henriot, M. 16.12.59 dans Gilb.1971).− [baʀudœ:ʀ]. − 1re attest. 1923 (d'apr. Esn. 1966); suff. -eur*. (tlfi:baroudeur) /

  • 1923, Esnault (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.