se casser la nénette

se casser la nénette (tableau rapide)
se casser la nénette Faire des efforts, se donner du mal ; se soucier, s'inquiéter, se faire du souci ; ≠ ne pas s'inquiéter, ne t'inquiète pas
synonyme réfléchir, penser, fatiguer, se fatiguer, se donner du mal, soucier (se), soucier, tourmenter
date 1953
fréquence 14

se casser la nénette

& se casser les nénettes ; ≠ ne pas se casser la nénette ; te casse pas la nénette

locution

Définition

Faire des efforts, se donner du mal ; se soucier, s'inquiéter, se faire du souci ; ≠ ne pas s'inquiéter, ne t'inquiète pas

registre moderne : 7

Synonyme : réfléchir, penser, fatiguer, se fatiguer, se donner du mal, soucier (se), soucier, tourmenter

Citations
1955 C'était pas la peine de se casser la nénette, pour deviner qu'il gambergeait dur dans sa petite tronche d'anchois, au sujet de la joncaille source : 1955. Mollo sur la joncaille
1961 Et en joignant l'utile à l'agréable, « Mimi la Vioque » [prostituée âgée qui travaille encore], qui ne veut pas se laisser aller, se fait chaque jour ses cinq à huit mille anciens francs, « sans me casser les nénettes », ajoute-t-elle en riant. source : 1961. L'hydre aux mille têtes
1976 Faut comprendre, des nanas qui viennent sur le bitume pour arrondir la fin du mois, y'en a bien assez pour ne pas se casser la nénette à recruter des rosières. source : 1976. Le nouveau visage de la prostitution
1957 –Merde alors, j'ai rien fait, qu'il se plaint la voix larmoyante. Pourquoi que tu m'emmènes à la campagne ? Je sors un paquet de Luckies et j'en grille une. –Te casse pas la nénette, Ted, je lui dis. Il y a un petit job que je voudrais que tu fasses pour mézigue. Une impression de soulagement se répand sur sa tronche boulotte de louchon. source : 1957?. Dix ans de frigo
1955 Affalé dans mon fauteuil, je me demandai pourquoi je me cassais la nénette source : 1955. Des kilomètres de linceul (Les nouveaux mystères de Paris, 2e arrondissement)
1952 J'avais retrouvé le même Lupeau, un marrant, un vrai titi et qui ne se cassait pas beaucoup la nénette pour ce qui est du coltin source : 1952. Mon taxi et moi
1953 Je me casse la nénette à répéter tout le temps à sa mère qu'il est pourri jusqu'aux os, ce salopard ! source : 1953. Allons z'enfants
1974 Et moi qui me casse la nénette en remontant aux « origines » pour débusquer les gagnants. source : 1974. Le roman d'un turfiste
1953 Maintenant, pour mon style un peu baroque [roman argotique], vous cassez pas la nénette et me tirez pas dans les reins quand je vous raconte mes histoires. Je sais pas parler autrement source : 1953. Alors, pommadé, tu jactes ?
1976 tu essuies la voiture de A à Z. Il faut effacer toutes les empreintes pouvant s'y trouver. Vide tous les mégots et n'oublie aucun bouton. –Te casse pas la nénette. J'y passerai une heure s'il le faut. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<10 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

− Loc. (Ne pas) se casser la nénette. (Ne pas) faire (d')effort pour chercher à comprendre quelque chose, pour trouver une idée originale ou la solution d'un problème. Brusquement il en avait marre ; il avait envie de retrouver les copains de chez Bertault. Au moins, là-bas, on était entre hommes, et pas besoin de se casser la nénette à tout bout de champ (R. Ikor, Les Fils d'Avrom, Les Eaux mêlées, Paris, Le Livre de poche, 1966 [1955], p. 64). (tlfi:nénette) /

  • Calque de : se casser la tête (gb)
  • XXe pour nénette (GR) / Pas daté pour la locution (se casser la nénette) dans (TLFi) / 1952 (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).