¶ peau de vache

  • peau de vache
    • ■ (sévérité) Sévère, dur, personne très stricte, injuste, mauvaise, particulièrement quand elle est investie de l'autorité (militaire, policier, supérieur, professeur, surveillant, etc.) ; (évoque la sévérité) ; ■ (terme de mépris) femme pénible ; salaud ; femme adultère
    • fréquence : 015
    • id : 13863

peau de vache & (en peau de vache) n.f.

Définition de peau de vache

■ (sévérité) Sévère, dur, personne très stricte, injuste, mauvaise, particulièrement quand elle est investie de l'autorité (militaire, policier, supérieur, professeur, surveillant, etc.) ; (évoque la sévérité) ; ■ (terme de mépris) femme pénible ; salaud ; femme adultère

fréquence : 015 registre ancien : 7 registre moderne : 6

synonyme de peau de vache : sévère, injuste, strict, raide

Chronologie (aide)

La plus ancienne attestation connue est : 1936.

1948 1949 1949 1949 1952 1953 1953 1959 1965 1969 1972 1974 1976 1984 1997

Citations (aide)

  • 1965 Le lieutenant, comme peau de vache, c'était une vache de peau de vache, mais régul. [1940?] source : 1965. La débâcle
  • 1949 Ah ! Il a perdu la cervelle ! Ah ! Il a plus sa mémoire ! Je vais vous en rajuster une autre ! Extra garantie fin de vos jours ! Une en peau de vache vous m'entendez ? Imperméable aux courants d'air ! source : 1949. Casse-pipe
  • 1953 on ne savait même plus comment faire pour m'être agréable… C'était beau à voir, je te jure… –Mais ça n'a pas duré ! –La faute d'une peau de vache de femme jalouse qui m'a donné comme gestapiste… –Et c'est faux, évidemment ? –Tu parles. Mais oui, mon p'tit… mais oui. J'ai travaillé avec les Allemands, d'accord, mais pour leur prendre du pognon source : 1953. Quartier des fauves
  • 1953 je savais et j'avais vu que les quatre s'envoyaient la femme du brigadier ; cette peau de vache, elle cocufiait son mari, mais elle cocufiait les quatre autres à tour de rôle. source : 1953. Quartier des fauves
  • 1972 Il y avait des gardiens potables mais aussi de vraies peaux de vaches source : 1972. Cambrioles - Les bouleversants mémoires de l'Arsène Lupin de l'après-guerre
  • 1952 Toutes des peaux de vache, dit Frédo source : 1952. Mon taxi et moi
  • 1984 À l'école, on ne fait plus de tours de cour. Pourtant, à mon époque, c'était la punition nationale. Il y avait des peaux de vache qui y ajoutaient une variante : on tournait avec le cahier du jour agrafé dans le dos source : 1984. Maîtresse à Belleville
  • 1974 Une partie des nouveaux matons devient vite peau de vache. Les autres laissent tout aller à la débandade. source : 1974. Ancien détenu cherche emploi
  • 1976 Sa femme parut sur le point d'exploser, ou peut-être de rire car elle n'était pas malgré les apparences ce qu'on appelle une emmerdeuse ou une peau de vache. source : 1976. Le petit bleu de la côte Ouest (Trois hommes à abattre)
  • 1953 Ah, vous êtes tous des peaux de vaches, les hommes ! source : 1953. Alors, pommadé, tu jactes ?

<10 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Peau de vache (fam.). Personne d'une sévérité excessive et parfois injuste ou sournoise. Synon. salaud, vache. Quelle peau de vache ! Un' joli' fleur dans une peau d' vache Un' joli' vach' déguisée en fleur (G. Brassens, Poèmes et chansons, Une jolie fleur, Paris, Éd. musicales 57, 1973 [1954], p. 84). 1936 peau de vache (Céline, Mort à crédit, p. 186) (tlfi:peau de vache)

  • 1936, Céline (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.