ramas

registre ancien : 6 registre moderne : 0 fréquence : 10

ramas

& rame ; être au ramas ; au ramas ! ; au rama ! ; mettre au rama

n.m.

■ Gros anneaux scellés dans le pavé des salles auxquels on attache les forçats ; tringle de fer courant à la base de chaque tolas à laquelle sont enchaînés les bagnards la nuit ; tige de fer au bas du taulas ; dortoir du bagne ; ■ retour au bagne, le soir

Usage : forçat, bagne

1853 Enfin il existe à chacun des lits du bagne, pour le ferrement de nuit, un anneau très-fort nommé ramas, dans lequel viennent se réunir les chaînes de tous les forçats du même rang. 1853. Voyage en Bretagne
1853 Étudions actuellement avec soin la vie quotidienne et commune des galériens, depuis le coup de canon de la diane jusqu'au ramas du garde chiourme. 1853. Voyage en Bretagne
1853 Enfin, le soir s'effectue la rentrée au bagne ; tous les galériens sont fouillés par les surveillants, et lors même qu'ils ont été mouillés par les pluies, jamais ils ne changent de vêtements. Cette rentrée porte aussi le nom de ramas. 1853. Voyage en Bretagne
1986 Contre ce mur sont adossés les « tolas », simples planches de bois inclinées d'environ quatre mètre cinquante de large sur deux mètres vingt de long où doivent trouver place dix à douze forçats, enchaînés pendant la nuit au « ramas » (tringle de fer […]) 1986. Bagnards à Brest
1850 Ces derniers sont renfermés pour trois ans dans une salle à part (dite des indociles), ne sortent jamais et sont constamment au ramas 1850. La légende noire du bagne
1845 la nuit il est fixé au ramas, anneau où aboutissent toutes les chaînes 1845. Les bagnes ; histoires, types, moeurs, mystères
1845 J'ai suivi pas à pas ces hommes depuis le coup de canon de la diane jusqu'au ramas, où chacun se jette pêle-mêle sur la table de bois qui lui sert de couche 1845. Les bagnes ; histoires, types, moeurs, mystères
1841 Pendant la nuit tous les forçats sont réunis par leur chaîne à ce qu'on nomme ramas, c'est-à-dire de gros anneaux scellés de distance en distance dans le pavé des salles. 1841. Les forçats considérés sous le rapport physiologique, moral et intellectuel, observés au bagne de Toulon
1880 Le sergent des gardes-chiourmes apparut à la grille. –À coucher ! beugla-t-il d'une voix impérative. –Nous montâmes aussitôt sur le lit de camp et déployâmes nos couvertures. –Au ramas ! reprit-il. 1880. Souvenirs de prison et de bagne
1880 Le rama est une barre de fer placée au pied de chaque lit de camp […] Cette barre de fer est creuse, et chaque rama peut s'emboîter avec le rama du lit suivant […] L'anneau de la chaîne du condamné se passe tous les soirs […] dans le rama 1880. Souvenirs d'un déporté - Étapes d'un forçat politique
1880 On met au rama : Le condamné qui doit subir une punition ; Tous les forçats à l'heure du coucher ; Tous les arrivants. Ces derniers y restent trois jours. 1880. Souvenirs d'un déporté - Étapes d'un forçat politique
1880 J'ignore si rama vient de ramage, mais rien n'est plus sinistre que le ramage de toutes ces chaînes, la nuit. 1880. Souvenirs d'un déporté - Étapes d'un forçat politique

<12 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).