languefrancaise.net

définition : abrutissement

abrutissement
Déchéance ; fait de rendre brute, bête ; hébétement ; forte fatigue

abrutissement #nom masc.

Déchéance ; fait de rendre brute, bête ; hébétement ; forte fatigue

↓ fréquence : 012

Citations
  • 1935 comment Jojo avait-il pu mener des études jusqu'à la licence ? Il m'expliqua que, pupille de la Nation et boursier, il avait été entretenu concurremment par l'État et par sa ville natale. La peau d'âne décrochée, il entre à la caserne, tire ses douze mois d'abrutissement, sort pour tomber dans la crise. source : 1935. Viande à brûler
  • 1953 Il ne m'était plus possible de rester dans cet atelier. L'abrutissement collectif, systématique, me gagnait. source : 1953. Misère du matin
  • 1948 L'abrutissement, l'atroce abrutissement voulu, recherché par la Pénitentiaire comme à s'emparer de nous… –On entre ici comme un tigre, on en sort comme un mouton ! ricane un surveillant du nom de Fiquet source : 1948. Je sors du bagne
  • 1887 ils étaient tombés à un tel degré d'abrutissement qu'ils exécutaient machinalement leur travail de brute source : 1887. Paris qui s'efface

<4 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1832 1887 1899 1910 1917 1928 1935 1937 1948 1948 1953 1987

Compléments