Définition de : bon à nib

  • bon à nib
    • Paresseux ; terme de mépris, bon à rien, propre à rien, incapable ; être improductif
    • fréquence : 010
    • id : 5382

bon à nib& bon-à-nib ; bon-à-nibe ; qui est bon à nib n.

Définition

Paresseux ; terme de mépris, bon à rien, propre à rien, incapable ; être improductif

registre ancien : 9 registre moderne : 8

synonyme : paresseux, improductif famille : nib

Chronologie

1889 1894 1900 1946 1953 1955 1955 1964 1977 1981

Citations

1955 une photo de Janot. Belle petite gueule de barbiquet. Rien qu'à le voir comme ça, on devinait tout de suite, le rouleur de mécaniques maison, le mecton voulant jouer les gros bras, les terreurs de quartier et, en fin de compte, bon à nib, qu'à se foutre dans des salades impossibles. source : 1955. Mollo sur la joncaille
1955 je commençais à avoir drôlement les crocs et quand j'ai pas mastégué, je suis bon à nib. source : 1955. Mollo sur la joncaille
1955 Ceux qui n'sont pas du bâtiment / Les « Indicos » et les faux truands / Les bons à nib qu'ont les foies blancs source : 1955. Pas de pitié pour les caves
1964 Monsieur Cécial, anarchiste petit bourgeois, refusait d'être exploité par les adjudants, les bons à nib, les polytechniciens et les propriétaires. source : 1964. Les rues de Levallois
1964 stigmatisait l'État, les patrons, les ingénieurs, les bureaucrates, les bons à nib, les commerçants, les Assurances sociales source : 1964. Les rues de Levallois
1977 Avec ce qu'on a comme cognac, si on ne le tient pas, ce P.A. 24, c'est qu'on est des bons-à-nib. source : 1977. Faut pas rire avec les barbares

<6 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).