Définition de : sauterie

Définition

Fête, fête dansante (plutôt milieux aisés, bourgeois), partie de plaisir

fréquence : 019
registre moderne : 3

synonyme : fête, faire la fête, se débaucher

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1824.

1868 1893 1909 1925 1925 1929 1930 1937 1953 1958 1962 1963 1965 1968 1973 1975 1979 1981 xxxx

Citations

  • 1937 qui font à mes frais les petits farauds, les petits inspirés, les petits fiévreux prophètes, d'une petite « sauterie » dans une autre à droite, au centre et surtout à gauche source : 1937. Bagatelles pour un massacre
  • 1975 Bientôt, on prit l'habitude d'aller chez les uns et les autres faire de petites «sauteries» en dehors de la leçon. On dansait pour danser, la conversation restait au point mort source : 1975. Edmée, la bague au doigt
  • 1929 Ce sabbat paraît innocent comme une sauterie source : 1929. Je suis un geux
  • 1963 Elle a organisé une petite sauterie qui nous a entrainés jusqu'à trois heures du matin. source : 1963. Les Tontons Flingueurs
  • 1962 mais que tout de même, c'est vrai, les jours de fête, on a la nostalgie plus aiguë de ces réunions, ces petites sauteries familiales source : 1962. Bibiche

<5 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • De sauter (GR)
  • 1824 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.