Définition de : c'est de l'hébreu

  • c'est de l'hébreu

c'est de l'hébreu & parler hébreu ; hébreu ; de l'hébreu

Définition

Se dit de quelque chose d'incompréhensible, de difficile, d'exotique, d'une langue inconnue ; parler et ne pas se faire comprendre

fréquence : 012
registre ancien : 4 registre moderne : 4

synonyme : incompréhensible, difficile à comprendre

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1530.

1898 1915 1917 1935 1938 1953 1954 1955 1958 1963 1971 1976

Citations

<9 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Loc. fig. (cf. chinois II B 4). a) Parler hébreu. Tenir des propos inintelligibles. − Qu'est-ce qui ne va pas? − Le métier. − Vous venez de tuer un malade? − J'ai fait pis : je n'ai pu le sauver. Mais je vous parle hébreu, ô le plus sage des directeurs! (Estaunié, Ascension M. Baslèvre, 1919, p. 265). b) C'est de l'hébreu. C'est incompréhensible. Ici [dans le métro], avec ces lignes enchevêtrées, ces noms de station qu'il ne savait pas lire, c'était pour lui de l'hébreu (Vialar, Zingari, 1959, p. 30) : 4. Sait-on qui on aide? Sait-on de quels gestes on est capable lorsque le bateau coule? Où commence-t-on à servir les autres et à se servir soi-même? C'est de l'hébreu. Cocteau, Par. terr., 1938, II, 12, p. 266. b) ca 1530 subst. fig. « chose inintelligible » (J. Marot, Œuvres, éd. A. Coustelier, 1723, Rondeau IV, p. 224 : sans argent vous parlez en hebrieu) (tlfi:hébreu) /

  • 1530 (GR2) / 1530, Marot (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.