Définition de : mercanti

  • mercanti
    • Marchand (péj.), qui vend trop cher, ou achète pas assez cher ; marchand à la suite des armées, sur les lignes d'arrière (qui exploite les soldats)
    • fréquence : 015
    • id : 23244

Définition

Marchand (péj.), qui vend trop cher, ou achète pas assez cher ; marchand à la suite des armées, sur les lignes d'arrière (qui exploite les soldats)

fréquence : 015
registre moderne : 4

synonyme : marchand

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1906.

1863 1914 1916 1917 1917 1918 1918 1919 1919 1922 1925 1926 1931 1933 1935

Citations

  • 1935 Les mercantis qui aiment mieux laisser vacantes leurs turnes à trois cents francs que de les louer aux chômeurs raisonnent comme des tambours. source : 1935. Viande à brûler
  • 1925 Ah ! vous l'avez eue, la mercanti ! Si tout un chacun faisait comme vous, monsieur Crespin, il n'y aurait plus de vie chère ! source : 1925. La bonne vie
  • 1917 l'un des gendarmes regardait attentivement le mercanti qui avait perdu ses lunettes dans la bagarre source : 1917. Les chars d'assaut à Juvincourt
  • 1917 ces mercantis violemment patriotes en leur jactance, mais qui remplaceraient volontiers sur les drapeau les mots Honneur et Patrie par Doit et Avoir, ces mercantis vendent surtout du pinard. source : 1917. Le chass'bi. Notes de campagne en Artois et en Argonne en 1915

<4 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Sabir de l'Afrique du Nord, de l'ital. mercanti, plur. de mercante « marchand » (GR2)
  • 1863 ; mercantiste, 1842 ; 1906 avec idée de malhonnêteté (GR2) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.