1914. Orlandina, la vecchia, dans Racaille et parias

titre
Orlandina, la vecchia, dans Racaille et parias
auteur
HIRSCH Charles-Henry 1870-1948
lieu
Paris
date
1914
pages
287-298
intérêt
Sur une pauvresse aux beaux cheveux qui doit se contraindre à les vendre. Non argotique.

    aller aux citations | aller aux entrées de basse fréquence

    Éléments relevés

    38032 007 pauvresse Mendiante, clocharde ; femme pauvre, misérable
    62606 011 ventre vide Sans avoir mangé ; ne pas avoir mangé, avoir faim, affamé
    19254 036 jactance Discussion, bavardage, échange verbal ; prolixité, aisance verbale, bagout ; discours, rhétorique, éloquence ; voix
    35678 029 à la longue Le temps passant, avec le temps (de qqchose qui se répète, qui dure)
    23244 1906 015 mercanti Marchand (péj.), qui vend trop cher, ou achète pas assez cher ; marchand à la suite des armées, sur les lignes d'arrière (qui exploite les soldats)
    16369 034 lustre ■ Période de 5 ans ; ■ depuis longtemps, longtemps
    5781 1170 023 bestiole Petite bête (mamifère, insecte, etc.) ; animal, bête
    44631 011 matrone ■ Femme d'un certain âge ; épouse autoritaire ; femme grossière? ; ■ (spécialement) maquerelle, tenancière d'une maison de prostitution
    4801 048 mater Vaincre, écraser, dominer, rendre docile, soumettre, discipliner, dresser, corriger