Définition de : chnouf

chnouf & chnouff ; schnouf ; schnouff ; schnouffe n.m., n.f.

Définition

Drogue (héroïne, cocaïne)

fréquence : 012
registre ancien : 9 registre moderne : 8

synonyme : drogue : cocaïne, drogue : héroïne usage : Argot de la drogue et du trafic

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1952.

1953 1954 1957 1957 1957 1970 1975 1976 1979 1981 2002 2012

Citations

<3 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

SCHNOUF(F),(SCHNOUF, SCHNOUFF), subst. fém. Arg. Drogue, stupéfiant ; en partic., héroïne. Un réseau de copains et de coquins partagés entre le mic-mac électoral et le trafic de la schnouf (Le Point, 18 oct. 1976, p. 152, col. 2). Prononc. et Orth.: [ʃnuf]. Rob. 1985 : schnouff ,,le mot a de nombreuses variantes graphiques : schnouf, chnouf, schnouffe, chnouffe``. Étymol. et Hist. 1. 1799 schnouff masc. « tabac à priser » (P. Leclair, Hist. brig. et assass. Orgères, p. 137) ; 2. 1952 fém. « héroïne » (d'apr. Esn.). Empr., au sens 1, à l'all. Schnupf(tabak) « tabac à priser ». Bbg. Colomb. 1952/53, pp. 498-499. (tlfi:schnouf)

  • All. Schnupf « tabac à priser ». (GR2)
  • Empr., au sens 1, à l'all. Schnupf(tabak) « tabac à priser ». (TLFi)
  • 1952 (héroïne ; tabac à priser : 1800) (TLFi)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.