¶ biroute

biroute & biroutte ; (père Biroutte) n.f.

Définition

Sexe masculin ; (sobriquet)

fréquence : 011
registre moderne : 7

synonyme : sexe masculin famille : biroute usage : Argot du corps

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1914.

1932 1950 1952 1970 1979 1981 1982 1986 2002 2003 2007

Citations

  • 1970 Et presque aussitôt, la jeune femme sentit contre le velours interne d'une de ses cuisses toute la dureté d'une biroutte qu'elle était prête à accueillir jusqu'au plus loin de son mirely. source : 1970?. Paris passionnément
  • 1970 La belle queue !… qu'elle est grosse… elle a encore envie de moi, cette biroutte… source : 1970?. Paris passionnément
  • 1932 L'un d'eux [petits vieux de l'hôpital] était plus astucieux que les autres, il venait nous chanter des chansonnettes de son temps pour nous distraire, le père Biroutte qu'on l'appelait source : 1932. Voyage au bout de la nuit (Seul manuscrit)
  • 2003 Quand elle s'est jetée sur ma biroute, j'aurais pu l'empêcher, c'est vrai ! source : 2003. La pharmacienne
  • 1950 Je veux rien entendre, j'avais une biroute à la place du cerveau source : 1950. Ainsi soit-il
  • 2002 le producteur-réalisateur John B. Root dans « Libé » en pleine polémique estivale sur la diffusion du porno à la télé source : 2002. Canard enchaîné

<6 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Mot populaire, surtout dans le Nord (Esnault1919)

Orig. inconnue, dialectale, cf. biroutche en rouchi (dialecte du Hainaut), v. 1830 ; de nombreux mots régionaux désignent la tarière : biro, birou, biroune (GR) /

  • Attesté 1914 (GR) / Absent du TLFi ! /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.