languefrancaise.net

définition : sonner les cloches à qqun (depuis 1916)

sonner les cloches à qqun
Gronder qqun ; se faire gronder

Citations
  • 1942 obéir dans le civil, ou à l'armée, se faire sonner les cloches en kaki ou en veston, cela se vaut bien. source : 1942. Le bouquet
  • 1973 C'est moi qui me suis fait sonner les cloches source : 1973. La police et les indicateurs
  • 1937 Les Juifs vous attendent au détour, abrutis dévergondés ! pour vous sonner drôlement les cloches, pour l'incarcération finale, le passage définitif des menottes, du tabac, au moment précis source : 1937. Bagatelles pour un massacre
  • 1998 n'hésite pas à sonner les cloches à ton gendre. J'ai dû jouer serré, figure-toi que ce ballot avait déjà tout craché à l'IGS, signé sa déposition et pour remonter le courant, faire lâcher leur os aux gars de l'Inspection, tu vois le topo ! source : 1998. Il faut tuer René Dousquet !
  • 1990 Excité comme une puce, Bill appelle de New York, nous apprendrons qu'il s'est fait sonner les cloches par Robin source : 1990. À l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie

<5 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1916 C'est la date à battre.
pour rappel : ♦ L'Auto-vélo, 1916 (Roland de L.)
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1916 1937 1942 1955 1960 1961 1973 1983 1990 1998

Discussion

Bonjour. On trouve cette expression dans le journal L'Auto-vélo (12/10/1916). Zoom aux 3/4 de la colonne 1. Le 20 juillet 2022, Roland de L.

Compléments