languefrancaise.net

prendre pour argent comptant (définition)

prendre pour argent comptant
Croire qqchose au premier degré, croire naïvement, sans examen, être crédule

  • 2008 Elle prend tout ce que fabule pour argent comptant. source : 2008. Kiffer sa race
  • 1840 Quand ton fouteur reviendra à lui, soupire amoureusement, en prononçant d'une voix entrecoupée : Ah ! mon ami, que de bonheur ! tu verras alors le miché prendre cela pour argent comptant, et se mettre d'aplomb sur les deux jambes source : 1835-1840. Les dames de maison et les filles d'amour
  • 1935 nous ne prenions pas pour argent comptant les marques d'une sollicitude subite et exagérée que nous prodiguaient officiers et fayots. source : 1935. Mer Noire
  • 1961 ce type ment comme il respire. Il a commencé par me bourrer le crâne au sujet de Créteil. […] Sans doute croyait-il que j'allais tout prendre pour argent comptant. Mais, j'ai fait ma petite enquête dans le quartier source : 1961. Des fruits, des fleurs et du plomb
  • 1828 Ces considérations puissantes m'engagèrent à prendre ce qu'il me disait pour argent comptant ; j'eus l'air de le croire, et je le priai de me faire connaître les êtres de la place source : 1828. Mémoires d'un forçat ou Vidocq dévoilé (tome premier)
  • 1938 Ah, vous n'êtes guère civilisées ! Ah, sapristi de sapristi ! Ce monsieur, qui est bien élevé, a sans doute voulu te faire un compliment, et toi, tu as pris ça pour de l'argent comptant. source : 1938. La grosse galette (Comédie gaie en trois actes)
  • 1757 On fit courir le bruit que cette barque était confisquée pour avoir fait de la contrebande, et les Anglais comme les autres prirent cela pour argent comptant. source : 1757. Mémoires d'un galérien du Roi-Soleil

<7 citation(s)>

Chronologie et sources

Si vous connaissez une date plus ancienne, indiquez-la en discussion avec précision de la source exacte. Merci.

1757 1828 1840 1892 1926 1935 1938 1961 2004 2008

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments