se manger les sangs

se manger les sangs (tableau rapide)
se manger les sangs Se faire du souci, se tourmenter, se rendre malade de souci (et en maigrir) ; souffrir intérieurement ; (s'impatienter)
synonyme soucier (se), soucier, tourmenter
fréquence 9

se manger les sangs

& se bouffer les sangs

locution

Se faire du souci, se tourmenter, se rendre malade de souci (et en maigrir) ; souffrir intérieurement ; (s'impatienter)

registre ancien : 6 registre moderne : 6

1828 tous les hommes de l'équipage, suivant une expression fort usitée parmi les gens du peuple, se mangeaient les sangs source : 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs
1927 Ah ! le pauvre cher homme ! si vous aviez vu l'an dernier comme il était gros et gras ! C'est le chagrin qui l'a desséché... Il a perdu sa femme qu'il adorait et il est si triste qu'il se mange les sangs... source : 1927. Maisons de société - Choses vues
1918 et puis on n' peut pas tout leur dire dans ses lettres, d'abord à cause que c'est défendu, mais surtout à cause qu'i' s'mangeraient les sangs, si i's savaient tout source : 1918. Au seuil des guitounes
1911 « Pauvre Mme Touchon !… », qu'elle disait. « Ne vous mangez pas les sangs comme ça… On ne vous abandonnera… […] » source : 1911. Le journal à Nénesse
1911 N'te fais pas d'bile, Émile, et n'te bouffe pas les sangs, Vincent… source : 1911. Le journal à Nénesse

<5 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).